Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 octobre 2016 - 05:30

Méga vente de livres les 4-5 novembre à la Société Saint-Vincent-de-Paul

La Société Saint-Vincent-de-Paul a accumulé au cours des derniers mois des milliers de livres de qualité. Afin de s'en départir rapidement, toute la collection sera mise en vente à un dollar ou moins les 4 et 5 novembre prochains, à compter de neuf heures,  au 740 rue Saint-Antoine à Joliette.

De préciser le responsable du comptoir du livre, Louis Pelletier, de nombreuses tables seront ajoutées pour étaler un maximum de titres. «Comme l'an dernier, tout sera à un dollar sauf les livres de poche, à 50 cents, et les livres jeunesse et revues à 25 cents.»

La première édition de la méga-vente a permis d'amasser 3 700 $ en deux jours. Du jamais vu ! De plus, des centaines de Lanaudois ont découvert la librairie d'ici et y reviennent régulièrement.

Ouvert du lundi au samedi, le comptoir du livre mène de front plusieurs objectifs: encourager la lecture, le savoir en offrant les livres jeunesse, dictionnaires et livres de recettes de base à des prix dérisoires. Pour les romans, la grille de prix varie de 10 à 20% du prix d'origine. 

Les revenus des livres permettent d'émettre des bons de nourriture. En 2016, les demandes à ce niveau sont très élevées.

Tous peuvent magasiner à la SSVP. «Vous aidez la Saint-Vincent-de-Paul quand vous faites un don. Vous l'aidez aussi en laissant de l'argent à la caisse», précise son directeur général, Albert DeGrandpré. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.