Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 août 2016 - 05:30 | Mis à jour : 17:02

Lanaudière compte 85 ostéopathes répondent aux critères de l’Organisation mondiale de la Santé

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Toutes les réactions 1

Près de 7% des ostéopathes répondent aux critères de l’Organisation mondiale de la Santé pratiquent dans la région de Lanaudière.

C'est ce qui ressort du portrait annuel de l'évolution d'Ostéopathie Québec, la plus grande association professionnelle d'ostéopathes au Québec et au Canada.

En tout, Lanaudière compte sur 85 ostéopathes répondant aux critères de l’Organisation mondiale de la Santé soit 6,7%. La région se classe cinquième au Québec. C'est la région de Montréal qui en a le plus avec 486.

4 200 heures de formation

Pour répondre aux critères de formation de l’OMS, un ostéopathe membre d’Ostéopathie Québec doit détenir un minimum de 4 200 heures de formation, dont 1 000 heures de pratique clinique. Ostéopathie Québec reconnaît deux écoles d’ostéopathie au Québec soit le Collège d’études ostéopathiques (CEO) et le Centre ostéopathique du Québec (COQ). Ces deux écoles répondent largement aux critères de l’OMS. 

Comme aucune règle ne régit la formation ostéopathique au Québec, les ostéopathes qui exercent actuellement peuvent avoir effectué plus de six ans d'études tandis que d'autres n'auront suivi qu'une formation de quelques semaines. Les critères de formation de l’OMS sont donc, pour l’instant, les meilleurs indicateurs de professionnalisme et de qualité pour la population.

De plus, près de 70 % des membres d’Ostéopathie Québec ont une formation complémentaire dans le domaine de la santé et qui donne ouverture à un permis d’un ordre professionnel au Québec. Plus de la moitié de ceux-ci sont présentement membres d’un ordre professionnel, les plus représentés étant respectivement les physiothérapeutes, les thérapeutes en réadaptation physique, les ergothérapeutes, les infirmières et les acupuncteurs. 

Ordre professionnel à venir

Afin de protéger le public, des démarches sont présentement en cours afin de créer un ordre professionnel des ostéopathes. Depuis 2014, un groupe de travail a été créé par l’Office des professions du Québec (OPQ) pour concrétiser l’encadrement légal de la pratique de l’ostéopathie.

Il y a quelques semaines, une rencontre s'est déroulée entre Ostéopathie Québec et M. Jad-Patrick Barsoum, conseiller politique au cabinet de Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et responsable de l'application des lois professionnelles. 

Pour Ostéopathie Québec, il y a urgence de créer un Ordre professionnel en mettant l'accent sur les risques de préjudice pour la population dus à l'absence de leviers juridiques pour encadrer la pratique et protéger le public. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Très bon article ! C'est bon à savoir si on envisage l'ostéopathie comme carrière professionnelle.

    http://www.osteo-bayonne.com - 2016-09-06 10:26