Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 octobre 2017 - 09:13

Denis Bernier sollicite un premier mandat à titre de conseiller indépendant de Saint-Charles-Borromée

Par Salle des nouvelles

Tel qu’annoncé en août dernier, je sollicite un premier mandat à titre de conseiller indépendant au siège numéro 4 de notre municipalité de Saint-Charles-Borromée. 

Mon parcours professionnel 
De 1976 à 1995, j’ai travaillé pour la défunte entreprise Steinberg; au fil du temps, j’ai gravi les échelons jusqu’à des postes de direction dans diverses bannières de l’entreprise.
 
En septembre 1995, j’ai joint Provigo en tant que gérant de magasin dans l'une de leurs bannières de vente au détail. Parallèlement à mon travail, j’ai complété un certificat en administration à l’Université du Québec à Trois-Rivières. En  2000, j’ai joint la division grossiste de Provigo et j’y ai occupé différents postes de direction. En 2012, après une restructuration de l’entreprise, j’ai décidé de réorienter ma carrière dans le monde de la quincaillerie dans une entreprise locale, au sein de laquelle j’ai la responsabilité de différents volets dont celui des ressources humaines.
 
J'habite depuis 1983 la municipalité de Saint-Charles- Borromée. J'y ai fondé ma famille. La municipalité offre tout ce qu’une jeune famille peut souhaiter, notamment: de bonnes écoles, plusieurs parcs où les enfants peuvent dépenser sainement leur énergie et, un taux de taxation raisonnable pour les services offerts. Au fil des ans, mes quatre fils ont grandi ici et on pu bénéficier des différents programmes de la municipalité.
 
Robert Bibeau, et les conseillers et les conseillères nouvellement élus par acclamation n’attendent plus que Louise Savignac et moi pour compléter une équipe dynamique, compétente, complémentaire et ayant une vision commune : 
Contrôle des dépenses
Administration saine
Respect de l’environnement
À l’écoute de sa population
Niveau de taxation le plus bas possible.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.