Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 septembre 2017 - 11:14

Alexandre Martel : premier candidat officiel dans le district 8

Par Salle des nouvelles

La présidente d’élections de la ville de Joliette a reçu sa toute première candidature officielle au poste de conseiller pour le district 8, en vue des élections municipales du 5 novembre, soit celle d’Alexandre Martel. « J’avais déjà annoncé mon intention de me présenter en mai, et aujourd’hui, c’est officiellement lancé! Je remercie d’emblée les personnes qui ont soutenu ma candidature à ce jour et continuerai à aller à la rencontre des électeurs et électrices de mon district. Je serai pleinement à leur écoute, tout en offrant à ceux et celles qui le souhaitent de bâtir un vrai projet collectif, un quartier à la fois! », a-t-il lancé à la sortie de l’hôtel de ville, après le dépôt de son bulletin.

Suite au redécoupage de la carte électorale, le district 8 sera représenté par un conseiller municipal additionnel. Situé au centre-ville de Joliette, il est délimité essentiellement par les rues Champlain, Monseigneur-Forbes, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre. « C’est ici, dans ce quartier qui m’a vu grandir et dans lequel je suis revenu fonder ma famille il y a huit ans déjà, que j’ai tout naturellement décidé de poser ma candidature », a conclu Alexandre Martel qui aspire à représenter ce quartier.

Alexandre Martel, en bref

20 ans d’engagement politique :
- Responsable du bureau de la députée Véronique Hivon;
- Conseiller parlementaire à la Chambre des communes;
- Bachelier en science politique de l’UdeM.

Ses trois motivations premières :
- Développer une vision commune au Grand Joliette;
- Donner plus de place aux personnes et aux organismes qui souhaitent contribuer au développement de leur ville;
- Susciter l’intérêt envers les enjeux locaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.