Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 septembre 2017 - 14:02

Suzanne Dauphin à la mairie de Notre-Dame-des-Prairies

Par Salle des nouvelles

C’est sans surprise que la conseillère Suzanne Dauphin annonce sa candidature à la mairie de Notre-Dame-des-Prairies en vue des élections de novembre prochain. 

En poste depuis maintenant vingt-quatre ans comme conseillère, Mme Dauphin entend bien assurer la relève du maire Larue qui a annoncé tout dernièrement sa décision de quitter la scène de la politique municipale.

Priorisant le maintien d’une administration saine et transparente, Mme Dauphin se dit heureuse et fière du bilan des réalisations que présente le conseil municipal actuel dont elle fait partie. « La présente campagne nous permettra d’élaborer tout le travail réalisé au cours des dernières années pour le bien-être de tous les prairiquois et prairiquoises » de mentionner l’aspirante à la mairie.
Mme Dauphin réside à N.D.P. depuis plus de 40 ans. Au sein du conseil municipal elle a occupé la présidence de plusieurs commissions, dont celle des finances qu’elle dirige depuis près de 10 ans.
Sans être associée officiellement à une équipe ou à un parti, Mme Dauphin se dit heureuse de se présenter aux côtés de ceux et celles qu’elle a côtoyé au cours des dernières années. On retrouve donc dans le quartier Vivaldi, Jean-Guy Forget, quartier Notre-Dame, Régis Soucy, quartier Riverain, Serge Landreville, quartier Sainte-Julie, Marie-Christine Laroche et quartier Chaloupe, Nicole Chevalier. Pour ce qui est du quartier Bocage, quartier jusqu’ici représenté par Mme Dauphin, c’est Mme Mylène Allary qui tentera de s’y faire élire.

Suzanne Dauphin, aux côtés des membres de l’actuel conseil et de Mme Allary, lancera officiellement sa campagne la semaine prochaine. Elle en profitera pour parler de ce nouveau défi qu’elle entend relever avec toute la détermination qu’on lui connaît.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.