Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 août 2017 - 10:29

Nouvelle entente d’une durée de trois ans

150 000 $ en faveur du développement culturel de la MRC de D’Autray

Par Salle des nouvelles

 En prélude à la séance plénière du Conseil de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray du mois d’août, une quatrième entente de développement culturel d’une durée de trois ans entre la MRC et le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) a été officialisée et présentée. Le pacte d’une valeur de 150 000 $ représente un investissement de 75 000 $ de chaque partie. 
 
Les principales visées de cette entente sont de poursuivre la mise en œuvre de la politique culturelle de la MRC, soit : réfléchir collectivement à l’identité d’autréenne, favoriser l’accessibilité à la culture, assurer la synergie dans le développement culturel et supporter la création. 
 
Pour arriver à ses fins, le comité culturel de la MRC s’est inspiré de suggestions recueillies lors de consultations citoyennes tenues par le passé. Trois champs d’intervention et six objectifs ont découlé de leur réflexion. 
 
Le premier champ est le patrimoine. La MRC s’engage à stimuler la réflexion sur l’avenir du patrimoine religieux, notamment en mettant en place une table de concertation où seront partagés les principaux enjeux liés à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine religieux du territoire. Ainsi, pourra être établie toute une stratégie d'interventions et de priorisations, en collaboration avec les fabriques et les municipalités, relativement aux bâtiments patrimoniaux à caractère religieux. Aussi, depuis plus de sept ans, à travers ses actions culturelles, la MRC a cumulé une foule d’informations de qualité en lien avec son patrimoine. Dans la circonstance, il est prévu d’assurer la diffusion de ce contenu, soit par des projets d’expositions ou d’ateliers dans les écoles et les bibliothèques. 
 
Le deuxième champ est celui des pratiques artistiques. Comme la MRC développe autant des initiatives en pratiques actuelles qu’artisanales, elle mettra en place un projet favorisant la mixité entre l’art contemporain et les pratiques traditionnelles. Les arts numériques seront également valorisés lors de cette entente. On souhaite développer un projet de présentation d’œuvres multimédias (projection documentaire, photographie, etc.) dans des lieux atypiques. Du côté des arts de la scène, la mise sur pied de spectacles est prévue. Concernant la littérature, tout comme elle l’avait fait pour ses églises, la MRC souhaite faire connaître les écrivains et poètes reconnus de son territoire par une publication, cette fois-ci numérique, à la portée de tout un chacun. 
 
Le troisième champ est la communauté. Il y a ici un engagement à présenter des conférences à propos de thématiques associées à des enjeux culturels et patrimoniaux du territoire. Par exemple, une conférence sur le mécénat en culture, sur la gouvernance des organismes ou encore sur l’élaboration de règlements municipaux pour protéger le patrimoine. 
 
« Nous accueillons avec joie ces ressources supplémentaires par lesquelles nos richesses seront valorisées au profit de la qualité de vie des citoyens », a affirmé M. Gaétan Gravel, préfet de MRC de D’Autray et maire de Ville de Saint-Gabriel, à propos de l’entente. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.