Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2017 - 10:43

À la défense constante des citoyens de Joliette et du Québec

Un bilan bien étoffé pour la députée de Joliette Véronique Hivon

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Alors que le rideau vient de tomber sur la session parlementaire, la députée de Joliette, Véronique Hivon, a fait le bilan ce mercredi des grands enjeux et réalisations qui ont marqué ces derniers mois, autant sur les scènes joliettaine que nationale. Délais judiciaires, soutien aux victimes, droits des personnes adoptées, survie d’organismes dans la région, maintien de services essentiels pour la population, aide directe aux citoyens : les chevaux de bataille enfourchés par la députée ont été nombreux et les gains associés, importants.
 
Au terme de cette session fort active, Véronique Hivon s’est dite heureuse de rentrer en circonscription pour l’été, fière du travail accompli. « Nous avons été une opposition constructive, efficace et les batailles que nous avons menées ont réellement permis de faire des gains, pour les Québécoises et les Québécois, d’améliorer leur vie concrètement », a-t-elle déclaré d’entrée de jeu.
 
La députée de Joliette a amorcé son bilan en parlant du travail effectué en circonscription, « un travail souvent moins visible, mais tellement important. » « Depuis janvier, ce sont plus de 120 citoyens et citoyennes que nous avons soutenus avec mon équipe. Derrière ce nombre, il y a des êtres humains, des visages, des histoires personnelles. Bien sûr, on préfèrerait que les gens n’aient pas de difficulté, que tout aille pour le mieux dans leur vie, mais c’est incroyable la différence que nous arrivons à faire, le nombre de problèmes que nous pouvons régler », a-t-elle souligné. Véronique Hivon a cité en exemple le cas de cette maman qui avec le support du bureau de circonscription, a réussi à obtenir la subvention pour enfants lourdement handicapés à laquelle elle avait droit ou encore celui de ce citoyen à qui l’on avait annoncé une diminution de ses services de soins à domicile, mais qui a pu les récupérer, à la suite des démarches effectuées par l’équipe.
 
Parmi les réalisations de la députée de Joliette ce printemps, celle-ci a mentionné, notamment, la sauvegarde de la ligne nocturne du Centre de prévention du suicide de Lanaudière, laquelle devait être transférée à une centrale téléphonique générale administrée par un établissement de santé d’une autre région, ainsi que la lutte couronnée de succès pour le maintien de l’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de Lanaudière (ARLPHL), qui remplit une mission essentielle et menaçait d’être abolie.
 
De concert avec le député de Berthier, André Villeneuve, qui a été le premier à sonner l’alarme, la députée de Joliette a mené la bataille pour faire reculer le gouvernement dans le dossier de la réforme de l’aide alimentaire, laquelle aurait privé plusieurs écoles de Lanaudière de ce soutien indispensable. Non seulement le ministre Proulx a-t-il fait marche arrière, mais la lutte aura permis à une nouvelle école, Barthélémy-Joliette, d’avoir accès à cette aide.
 
Avec ses collègues du caucus péquiste lanaudois et plusieurs intervenants du milieu, Véronique Hivon a également fait pression sur le ministre de la santé, Gaétan Barrette, pour qu’un moratoire soit imposé relativement au projet de fusion des laboratoires médicaux Optilab, qui se traduirait par une diminution des services pour la population et occasionnerait des risques importants en lien avec le transport des échantillons.
 
La députée a, par ailleurs, accueilli à Joliette la tournée Priorité PME, en réunissant autour d’une même table plusieurs entrepreneurs pour identifier les meilleurs moyens de mieux les soutenir, en plus d’organiser, avec le Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL), la soirée annuelle d’accueil des nouveaux arrivants.
 
Elle a en outre suivi avec intérêt la poursuite du déploiement de la desserte universitaire, un engagement électoral, et de nombreux dossiers routiers, comme l’amélioration des conditions de sécurité de la route 158, via un projet d’élargissement pour lequel elle s’est ardemment investie.
 
Dossiers nationaux
Sur la scène nationale, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, de réforme des institutions démocratique et de soins de fin de vie, a été de plusieurs combats. Elle a repris là où elle avait laissé dans le dossier des délais dans le système de justice, faisant pression sans relâche sur la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. Elle l’a exhortée à maintes reprises de prendre les moyens nécessaires pour résorber la crise et, le temps de remettre le système en ordre, de recourir à la clause dérogatoire pour contrer l’hécatombe liée à la multiplication des arrêts de procédure, dans la foulée de l’arrêt Jordan.
 
« C’est très grave ce qui se passe en ce moment. On est littéralement en train d’abandonner les victimes à leur sort et c’est toute la confiance de la population envers le système qui est ébranlée, de façon peut-être irrémédiable », a déclaré la députée, rappelant au passage que Québec solidaire (QS) et, plus récemment, la Coalition avenir Québec (CAQ) s’étaient rangés derrière sa position.
 
La députée de Joliette s’est également réjouie de l’adoption, au dernier jour de la session parlementaire, du projet de loi 113, lequel permettra aux personnes adoptées de retracer leurs origines. Encore une fois, ses interventions, particulièrement le cri du coeur qu’elle a lancé aux côtés de personnes adoptées qui ont interpellé directement le premier ministre lors d’un point de presse le 17 mai dernier, ont forcé le gouvernement à revoir ses priorités législatives et à annoncer, dans un délai de 24 heures, que le dossier serait désormais priorisé et étudié de manière intensive pendant les trois dernières semaines de session. «C’est la démonstration que la politique, les lois et surtout les combats citoyens, ça peut changer des vies et le cours des choses! », a souligné Véronique Hivon.
 
Enfin, l’élue péquiste a travaillé pour améliorer la reconnaissance et le soutien offert aux victimes, notamment de la part de l’IVAC. Elle a également pressé le ministre Barrette de tenir une commission parlementaire sur l’élargissement de la Loi sur les soins de fin de vie et l’aide médicale à mourir, afin que le public puisse s’exprimer, notamment sur la question des demandes anticipées pour les cas de démence et de maladies dégénératives.
 
Soucieuse de toujours favoriser et entretenir le rapport direct avec la population, la députée de Joliette continuera d’aller à la rencontre des citoyens au cours de la saison estivale : « Croyant profondément en la politique de proximité, vous pouvez être sûrs que je serai sur le terrain tout l’été, que ce soit lors du Festival de Lanaudière, à Mémoire et Racines, ou encore au Festival acadien de la Nouvelle-Acadie, sans oublier les multiples événements extérieurs organisés par les différentes municipalités de la circonscription ». « Je me sens tellement honorée d’avoir la responsabilité de défendre les intérêts des gens au quotidien, d’exercer la fonction de députée, c’est le plus beau rôle qui soit et je veux, encore une fois, remercier les gens de Joliette pour leur confiance », de conclure Véronique Hivon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Merci, Madame Hivon pour votre"savoir-être et votre savoir-faire" et votre compétence EFFICACE!

    Claire Lavigne - 2017-07-01 01:48