Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 mai 2017 - 09:19

Projet de mine de graphite à Saint-Michel-Des-Saints : Première mission-terrain

La Coalition Québec meilleure mine et MiningWatch Canada annoncent une première mission-terrain concernant le projet de mine de graphite à Saint-Michel-Des-Saints, en amont du Parc régional du Lac Taureau, dans la région de Lanaudière.

« Au cours des derniers mois, nous avons reçu de nombreux appels de citoyens qui se disent très préoccupés par les impacts d’une éventuelle mine à ciel ouvert de graphite située au cœur de la région de Saint-Michel-Des-Saints et en amont du grand Parc régional du Lac Taureau. Nous avons donc décidé d’effectuer une première mission-terrain pour rencontrer les différents intervenants et mieux documenter les enjeux », explique Ugo Lapointe, coordonnateur à MiningWatch Canada et cofondateur et porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine.

M. Lapointe sera de passage dans la région les 14, 15 et 16 mai prochains. Il rencontrera notamment des élus locaux, des représentants des citoyens qui s’opposent au projet, des représentants de la compagnie minière, de même que d’autres intervenants régionaux. M. Lapointe s’intéressera à l’ensemble des enjeux sociaux, environnementaux et économiques que suscite le projet.

Un projet préoccupant pour la région, mais aussi pour l'environnement

Rappelons que le projet de mine de graphite vise à extraire une fosse à ciel ouvert de plus de 2 km de longueur située à moins de 5km de Saint-Michel-Des-Saints et du Parc régional du Lac Taureau, une région réputée à vocation récréotouristique et de villégiature.

Selon les dernières études de la compagnie, le projet produirait environ 60 millions de tonnes de déchets miniers qui devront être entreposés à perpétuité sur le territoire de la municipalité et dans le bassin versant du Lac Taureau, incluant environ 30 millions sous forme de résidus miniers boueux qui sortiraient de l’usine de traitement.

Pour l’instant, l’entreprise n’a pas de plan précis pour gérer ces déchets miniers, mais semble consciente qu’il s’agit d’un enjeu majeur, notamment concernant les risques de contamination des eaux. L’exploitation et le transport de la roche, les dynamitages quotidiens, l’augmentation du trafic, le bruit et la poussière sont également des enjeux importants que suscite le projet. La minière prévoit la création d’une centaine d’emplois directs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.