Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 avril 2017 - 13:27

Efficacité énergétique

Une aide financière de plus de 130 000 $ pour la Ferme S.C.J. Bérard

Par Salle des nouvelles

Le Gouvernement du Québec attribue une aide financière de 133 744 $ à la Ferme S.C.J. Bérard pour un projet de remplacement de son système de chauffage. La subvention accordée provient du Programme de biomasse forestière résiduelle, financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

C'est la vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, qui a fait l'annonce hier du projet qui consiste à remplacer le système de chauffage de ces installations avicoles par des systèmes à l'eau chaude. Ces nouveaux systèmes seront alimentés par un réseau de chaleur à la biomasse forestière résiduelle.

L'utilisation d'éleveuses au propane comme équipement pour le chauffage des bâtiments engendre des coûts d'énergie importants pour l'entreprise. Le remplacement des systèmes actuels au propane par des systèmes à l'eau chaude, alimentés par un réseau de chaleur à la biomasse forestière résiduelle, permettra à l'entreprise d'économiser sur les coûts de production de chaleur, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de diminuer sa dépendance aux combustibles fossiles. Cette méthode permettra de réduire de 107 tonnes les émissions de gaz à effet de serre annuellement, ce qui équivaut au retrait de 32 véhicules légers des routes annuellement.

Citations :

« L'appui financier accordé à la Ferme S.C.J. Bérard s'inscrit dans la volonté de notre gouvernement de soutenir des projets de conversion à la biomasse forestière, contribuant ainsi à diminuer nos émissions de GES. Ce projet est un bel exemple d'innovation devenant un modèle pour d'autres entreprises qui souhaitent diminuer leurs coûts d'énergie tout en ayant un effet positif sur l'environnement. Je suis fière d'appuyer des entrepreneurs lanaudois qui contribuent de belle façon au développement économique de la région ».

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Nous nous engageons à soutenir des projets novateurs comme celui de la Ferme S.C.J. Bérard, qui permettra la réduction des émissions de GES en plus de l'utilisation de sous-produits forestiers, une ressource locale et renouvelable. L'atteinte des cibles fixées dans la Politique énergétique 2030 repose sur l'utilisation d'énergies moins dommageables pour l'environnement et sur l'efficacité avec laquelle nous les utilisons. C'est notamment grâce à l'engagement de dirigeants d'entreprise, d'entrepreneurs, d'éleveurs de bétail et d'agriculteurs comme la famille Bérard de Saint-Barthélemy que nous parviendrons à une réelle modernisation de notre économie et à la transition énergétique ».

Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord

« Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les entreprises dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. En plus de contribuer à la modernisation et au développement durable de notre économie, cette mesure concrète, qui s'inscrit dans notre Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, nous permet de lutter, ensemble, contre les changements climatiques afin d'assurer une qualité de vie à nos enfants. Faisons-le pour eux! ».

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.