Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 avril 2017 - 13:34 | Mis à jour : 13:36

Entente de 6 ans entre les pompiers et la Ville de Joliette

Par Salle des nouvelles

Après s’être entendue avec l’ensemble des employés sur le régime de retraite, la Ville de Joliette annonce la signature d’une nouvelle convention collective avec le service des Incendies, laquelle sera effective jusqu’au 31 décembre 2021.

« Encore plus depuis qu’il agit comme premier répondant, le service Incendies assure un rôle important dans la sécurité de notre communauté. Nous sommes donc heureux d’annoncer cette entente qui donne suite à une série de négociations menées dans le respect et le désir de s’entendre.» de préciser Alain Beaudry, maire de Joliette. 

Le président du syndicat des pompiers de Joliette, Martin De Grandpré, se réjouit également de la conclusion de cette entente. « Encore une fois, le processus de négociation avec la Ville de Joliette s’est très bien déroulé. La durée de cette entente de 6 ans prouve bien que les deux parties ont réussi à trouver leur compte! »

Notons que la nouvelle convention fait état d’une hausse salariale de 2,5 % et qu’elle permettra d’améliorer la réponse et les services requis au schéma de couverture de risque, notamment par une obligation de présences accentuée et assujettie aux pompiers à temps partiel.

Sur la photo: M. Nelson Champoux, pompier, M. Martin Degrandpré, pompiers et président du syndicat des pompiers, M. Alain Beaudry, maire de Joliette, Mme Mylène Mayer, greffière, M. Xavier Forestier, pompier. Le conseil municipal et des représentants de l’administration municipale se joignent à eux pour souligner la signature de l’entente.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.