Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mars 2017 - 13:33

Aide financière de plus de 900 000 $ est accordée à 14 organismes communautaires et haltes-garderies communautaires dans la région de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Afin de bonifier les activités et les services offerts aux familles, le gouvernement du Québec accorde une aide financière ponctuelle de 909 141 $ à 14 organismes communautaires Famille (OCF) et haltes-garderies communautaires de la région de Lanaudière, pour les deux prochaines années.

La vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, a fait cette annonce aujourd'hui au nom du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx. Cette somme fait partie des 20 millions de dollars accordés par le gouvernement du Québec aux OCF, aux regroupements d'organismes communautaires soutenus par le ministère de la Famille ainsi qu'aux organismes offrant des activités de halte-garderie communautaire, comme cela a été annoncé le 6 mars dernier.

Cette aide financière augmentera la capacité des organismes communautaires à accueillir les parents et à les soutenir dans l'exercice de leur rôle en plus de favoriser un environnement propice à l'apprentissage pour les enfants. Elle permettra notamment d'offrir plus d'activités pour encourager l'éveil à la lecture et la littératie familiale, ce qui facilitera le développement global des enfants, leur transition vers l'école et leur réussite éducative.

Citations :

« Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants et notre gouvernement réitère son souhait de les appuyer dans l'exercice de ce rôle. Pour faciliter le passage des tout-petits vers l'école et assurer leur réussite éducative, il est essentiel d'agir tôt et de manière concertée. Nous devons travailler en amont et intervenir dès le plus jeune âge. C'est d'ailleurs l'un des constats qui se sont dégagés des vastes consultations qui ont eu lieu l'automne dernier et qui alimentent la rédaction de la prochaine politique en matière de réussite éducative. Pour y parvenir, nous pouvons compter sur l'apport des nombreux organismes communautaires dévoués au mieux-être des familles qui, au quotidien, contribuent à les soutenir et à valoriser le développement des enfants. »

Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille 
et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Les organismes communautaires Famille et les haltes-garderies communautaires sont des partenaires importants de notre gouvernement. Que ce soit en valorisant le rôle des pères et des mères, en soutenant les familles, particulièrement celles en situation de vulnérabilité, ou en donnant un coup de main aux nouveaux parents, ces organismes contribuent à favoriser le plein épanouissement des enfants et des familles de notre région, et je les en remercie grandement. »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :

L'aide financière de 20 millions de dollars est répartie en trois volets :
17,7 millions de dollars pour les OCF;
2 millions de dollars pour les activités de halte-garderie communautaire;
0,3 million de dollars pour les regroupements d'organismes communautaires.
Rappelons que les consultations publiques sur la réussite éducative ont eu lieu du 16 septembre au 2 décembre 2016

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.