Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 février 2017 - 10:32

Marche de Manawan à Ottawa

Trois Atikamekws interpellent le gouvernement fédéral au sujet de la santé des Premières nations

Par Salle des nouvelles

Le 7 février, le député fédéral de la circonscription de Joliette, Gabriel Ste-Marie, a accueilli à Ottawa trois jeunes marcheurs atikamekws qui ont parcouru la distance entre Manawan et le parlement canadien à la marche, à la course et en raquette pour venir livrer en main propre un message aux ministres des Affaires autochtones et du Nord et de la Santé.

Valère Dubé, John-Nathan Ottawa Dubé et Nyshan Ottawa ont réalisé cet exploit pour sensibiliser les ministres à la situation difficile vécue par la famille de la jeune Kim-Elia Petiquay, 7 ans, qui reçoit présentement des soins à l’hôpital Ste-Justine, situé à 4 heures de route de Manawan. Puisque les parents ont dû déménager hors de la communauté momentanément pour être au chevet de leur fille à Montréal, ils se trouvent aujourd’hui privés d’allocations d’assistance au moment même où ceux-ci vivent une épreuve bouleversante et sont déjà privés de revenus de travail. Cette situation est aussi celle de nombreux  autres membres de la communauté qui vivent des situations semblables lorsqu’ils doivent déménager pour recevoir des soins dans les centres urbains.

« Je salue le courage et la détermination dont ces trois hommes ont fait preuve cette semaine pour faire entendre la voix des Atikamekws forcés de s’exiler en milieu urbain pour recevoir des soins de santé », a déclaré Gabriel Ste-Marie, « j’appuie leurs revendications et ce fut pour moi un grand honneur de remettre leur lettre en main propre aux deux ministres en Chambre. »

La ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, et la ministre de la Santé, Jane Philpot, sont impressionnées par l’exploit accompli par les trois athlètes. « La santé pour nos Premières nations, ça compte. Je pense que l’exploit réalisé par nos  trois athlètes atikamekws saura conscientiser davantage le gouvernement. Je leur dis bravo! » a conclu M. Ste-Marie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.