Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 octobre 2016 - 11:20 | Mis à jour : 11:22

À cause de l’indifférence du ministre, 83 % des agriculteurs paieront plus, beaucoup plus

Toutes les réactions 1

Le porte-parole du Parti Québécois en matière d’agriculture et d’alimentation, André Villeneuve, dénonce une fois de plus l’attitude du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, qui refuse d’écouter les producteurs agricoles qui subiront une hausse draconienne des taxes foncières, et ce, à la suite des changements apportés par le gouvernement au Programme de crédit de taxes foncières agricoles. « En agissant de la sorte, le ministre place des milliers de producteurs dans une situation financière intenable, et il s’en lave les mains », a-t-il déclaré d’entrée de jeu.
 
En point de presse à l’Assemblée nationale, André Villeneuve, aux côtés de producteurs agricoles de plusieurs régions du Québec, a sommé le ministre d’intervenir. Il était aussi accompagné du vice-président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Pierre Lemieux, du président de l’UPA-Montérégie, Christian St-Jacques, du vice-président de l’UPA‑Montérégie, Jérémie Letellier, et d’un représentant de la Fédération québécoise des municipalités, Guy St‑Pierre.
 
André Villeneuve a également interpellé le ministre Paradis à ce sujet lors de la période de questions à l’Assemblée nationale; ce dernier s’est montré insensible à la situation vécue par les producteurs. « Pendant des mois, Pierre Paradis a caché la vérité aux agriculteurs. Quand on a finalement pris connaissance des données du ministère, on a découvert que 83 % des agriculteurs subiraient une hausse de taxes. Comment Pierre Paradis peut-il balayer du revers de la main les inquiétudes de celles et de ceux qui devront payer la hausse? Le ministre s’est montré complètement indifférent à la situation de Jérémie Letellier, producteur à Napierville, qui devra débourser 3800 $ de plus à cause des changements annoncés, comme à celle d’Yvon Boucher, producteur de Saint-Césaire, qui paiera 4000 $ de plus en taxes », a‑t‑il illustré.
 
« Le gouvernement libéral doit reporter l’application des changements, le temps de trouver une façon d’éviter aux agriculteurs d’être pénalisés par une facture de milliers de dollars supplémentaires, provenant directement de leurs poches », a conclu le porte-parole.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Connaissez vous au Québec des entreprises qui se font rembourser les taxes foncières, oui seulement les agriculteurs ont se droit de remboursement. Faut pas nous prendre pour des cons, monsieur Villeneuve. Bullshit.

    mairo - 2016-10-27 18:31