Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2016 - 10:44 | Mis à jour : 10:52

La députée Véronique Hivon reprend ses activités

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

La députée de Joliette Véronique Hivon a repris ses fonctions après une absence de près de deux mois, en raison de la maladie.

Mme Hivon a faire une première apparition officielle le 16 octobre lors du caucus des députés du Parti Québécois à Victoriaville.

« Accueillir Véronique, en pleine forme, en pleine santé, enthousiaste et engagée dans nos travaux, est la meilleure nouvelle que nous pouvions recevoir à quelques jours de notre retour à l’Assemblée nationale », a commenté le chef de l’opposition officielle et député de Rosemont, Jean-François Lisée.

Véronique Hivon sera présente lors de la reprise des travaux parlementaires, mardi prochain, à l'Assemblée Nationale. Elle sera porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, de réforme des institutions démocratiques et de soins de fin de vie. 

De plus, le chef Jean-François Lisée l'a nommé chargée de mission pour les relations avec la société civile, la participation citoyenne et la convergence. Elle sera aussi lieutenante du chef pour les relations politiques avec le Parti Québécois.

« Il faut ouvrir les fenêtres, se reconnecter avec la population, redevenir significatifs pour les citoyens, valoriser leurs initiatives et leurs idées, et s’en inspirer. La politique du bas vers le haut, j’y crois. C’est dans cette optique que j’envisage ce mandat », a déclaré Véronique Hivon.

Rappelons que la députée de Joliette s'était portée candidate à la chefferie du PQ, le printemps dernier. Elle avait cependant dû déclarer forfait, le 26 août, en raison  d’une infection virale aiguë au tympan.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.