Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 octobre 2017 - 14:44

Changement de véhicule à la Sûreté du Québec

1er nouveau véhicule dans la région Mauricie-Lanaudière pour la SQ

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec a opté pour un marquage contrasté de noir et de blanc. Des recherches démontrent d’ailleurs que les couleurs contrastantes sont plus faciles à percevoir et permettront d’accroître la visibilité et la sécurité des patrouilleurs.

Le nouveau véhicule sera entièrement noir mis à part les quatre portières qui demeureront blanches. Deux bandes vert olive et jaune seront collées au-dessus des portières rappelant l’identité et l’histoire de la Sûreté du Québec.

En période ensoleillée, lors de précipitations de neige ou lors de brouillard, l’utilisation d’un premier contraste du noir au blanc sur les portières, combiné à des bandes réfléchissantes dans le design d’identification, seront des atouts majeurs.

Le lettrage et l’ajout de bandes réfléchissantes dans le design maximiseront l’identification.

Des gyrophares plus performants ont aussi été ajoutés aux nouvelles automobiles. Fonctionnant avec la technologie DEL, ils consomment moins d’énergie et sont plus visibles. 

Le visuel des 1 060 véhicules de patrouille sera modifié progressivement : les véhicules actuels en fin de vie utile seront remplacés par des véhicules avec le nouveau design. Cette planification permettra donc un déploiement à coût nul.

La SQ a déjà acheté 225 véhicules pour amorcer le renouvellement de sa flotte. Toutefois, le renouvellement complet du parc de véhicules de première ligne devrait se faire au cours des trois prochaines années.

Dès aujourd’hui, les automobilistes commenceront à voir les nouveaux modèles plus foncés arpenter les routes de la province. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.