Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 juillet 2017 - 11:11

Fermeture de la plage municipale de Sainte-Marcelline-de-Kildare

Par Salle des nouvelles

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques avise la population qu’il a convenu avec la municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare d’interdire l’accès à la plage municipale de Sainte-Marcelline-de-Kildare en raison d’une contamination bactériologique élevée. 
 
Le résultat d’analyse des prélèvements effectués le 17 juillet 2017 a démontré que les eaux de baignade de cette plage n’étaient pas conformes aux normes de qualité bactériologique du Ministère. En conséquence, la population doit s’abstenir de fréquenter cette plage à des fins de baignade tant qu’un avis contraire n’aura pas été diffusé par le Ministère. 
 
Les citoyens peuvent avoir accès aux plages Bosco et Maria Goretti à Saint-Charles-Borromée et à la plage municipale du Lac Pierre #1 à Saint-Alphonse-de-Rodriguez, jusqu’à la réouverture de la plage.  
 
Rappelons que, pour connaître la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages admissibles au programme Environnement-Plage, il suffit de consulter le site Web du Ministère. On peut aussi s’adresser, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30, à la direction régionale du Centre de contrôle environnemental du Québec au numéro 450 654-4355. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.