Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 décembre 2016 - 11:54 | Mis à jour : 11:57

La SQ lance l'opération Griffe dans l'ensemble de la province

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 5

La Sûreté du Québec (SQ) étend la portée de l’opération Griffe, qui cible les comportements à risque à l’approche d’un changement des conditions climatiques, partout au Québec.

Cette intervention est une initiative régionale mise en place l’hiver dernier que la SQ a décidé d’étendre à l’ensemble de la province. C’est en se basant sur l’article 330 du Code de la sécurité routière, qui permet aux policiers de remettre des constats d’infraction s’ils constatent que la vitesse d’un automobiliste n’est pas adaptée aux conditions routières même s’il respecte la signalisation, que le corps policier lance cette opération. « Au-delà du simple respect de la signalisation, les automobilistes ont le devoir d’adapter leur conduite aux conditions climatiques et routières changeantes du Québec. C’est l’essence même du message qui sera transmis grâce à l’opération Griffe », affirme la SQ par voie de communiqué.

Son objectif est de prévenir et diminuer le nombre de collisions routières, d’augmenter le sentiment de sécurité de l’ensemble des usagers du réseau routier, de réaffirmer la présence accrue des patrouilleurs lors d’un changement anticipé des conditions climatiques ainsi que de sensibiliser les automobilistes au fait qu’ils peuvent être interceptés s’ils n’adaptent pas leur vitesse aux conditions routières.

L’opération Griffe sera lancée dans les heures précédant une tempête pour cibler les comportements liés à la vitesse imprudente et la conduite non adaptée lors de conditions météorologiques précaires de la façon suivante :

Annonce dans les canaux officiels de la Sûreté du Québec d’une alerte au lancement de l’opération.
Annonce de l'opération dans les médias nationaux et régionaux.
Augmentation des interventions et de la visibilité des patrouilleurs sur les routes.
Intervention stratégique sur les routes pour assurer le respect du Code de la sécurité routière.

Elle comprend également un volet sensibilisation. La Sûreté du Québec diffusera entre autres des contenus éducatifs sur les techniques de conduites hivernales. Elle rappellera également l’importance de bien déneiger les feux, les phares et les réflecteurs de son véhicule, l’obligation de nettoyer les vitres et le pare-brise à la suite d’une précipitation, l’importance de bien choisir et d’installer à temps ses pneus d’hiver ainsi que l’application de l’article 330 du Code de la sécurité routière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactions
  • Mettez l'argent à la bonne place par des cours de conduite hivernale obligatoire pour tous. Pas de sensibilisation que personne ne regarde.
    Ne laissez pas le jugement des ti-gars de CÉGEP (académie de police) juger le jugement des conducteurs, une affaire de lois pleine de trous; encore de la job pour les avocats-çà ! Ces pauvres petits, ils manquent de temps, déjà, pour préparer les causes, qui durent...des années, n'allez surtout pas augmenter leur charge de travail, ils vont se syndiquer !!!???

    René P. - 2016-12-13 14:13
  • Enfin

    Germain - 2016-12-13 16:10
  • Maintenant que les photos radars sont illégaux, il faut aller chercher de l'argent quelquepart. C'est une taxe déguisée sur une appréciation très suggestive: selon le type de véhicule, l'état des pneus, le type de traction, on peut rouler de manière sécuritaire même si la météo est changeante. C'est très contestable. Encore une tactique d'intimidation de la part de nos élus pour avoir notre argent. J'ai bien l'impression que ça ne va qu'alourdir les tribunaux.

    Alex F. - 2016-12-13 16:24
  • Le Code de la sécurité routière demande aussi de rouler à droite de manière à ne pas entraver le passage des conducteurs qui ont une meilleure vue ou un véhicule mieux adapté aux conditions de la route.
    Les carambolages sont causés par les retardataires dénués de courtoisie qui se moquent des problèmes qu'ils créent par leur attitude. Est-ce que les patrouilleurs pourraient demander aux peureux qui ont toujours les deux pieds sur le frein de ne pas nuire à la lente fluidité de la circulation ?

    Caballero - 2016-12-14 09:28
  • C n'importe quoi!!! Ou esse que le Québec sans vas... Je suis décourager de la façon dont nous sommes arnaquer par notre propre gouvernement sans es ridicule d'adopté une loie comme ca... Tellement décevant que je conte déménagé dans un autre province!

    sunny - 2016-12-14 12:10