Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 décembre 2016 - 14:07 | Mis à jour : 14:13

Mise en garde de l’ACEF: Sollicitation par un faux agent de la Régie du bâtiment

Par Salle des nouvelles

Une personne se faisant passer pour un agent de la Régie du bâtiment sollicite des résidents de la région. Compte tenu des signalements reçus, l’ACEF vous rappelle d’être extrêmement vigilant avec ce type de sollicitation. Il s’agit très souvent de vente itinérante déguisée.

Un résident a témoigné de sa situation. Une personne l’a contacté par téléphone en se présentant comme un agent de la Régie du bâtiment du Québec. Elle lui a proposé d’inspecter son entretoit pour des problèmes de moisissure, prétendant que des gens de sa rue avaient contacté la Régie pour un problème de même nature. C’est pour mettre les gens en confiance que ces faux agents utilisent de tels stratagèmes : se référer à un organisme officiel, généraliser un problème ou mentionner leur contact avec quelqu’un de votre voisinage. Ces vendeurs sont très insistants et sollicitent souvent dans le but de vous vendre une thermopompe ou des services de décontamination. 

Malheureusement, ce type de vente itinérante concerne des produits et services souvent inadéquats à prix abusif. L’ACEF vous invite à faire affaire avec les commerçants de la région qui ont pignon sur rue. Et si vous regrettez d’avoir signé un tel contrat, vous pouvez l’annuler dans les 10 jours et ce même si le service est déjà effectué ou si le produit est déjà installé. Vous êtes protégé par la Loi sur la protection du consommateur. De plus, l’ACEF vous rappelle que les agences gouvernementales ne communiquent jamais avec les citoyens par téléphone.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.