Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 novembre 2016 - 14:55

Perquisitions et interpellations en matière de contrebande de tabac à Ste-Marie-Salomé et L’Épiphanie

Par Salle des nouvelles

La division des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec, a mené une opération hier, en lien avec la contrebande de tabac dans deux résidences : une située sur le chemin St-Jean à Ste-Marie-Salomé et l’autre dans un appartement de la rue Notre-Dame à L’Épiphanie.

Les policiers ont procédé à l’interpellation de six personnes, soit quatre femmes et deux hommes âgés entre 36 et 57 ans. Ces prévenus seraient impliqués dans un réseau de contrebande de tabac qui opèrerait dans la région de L’Épiphanie. 

Les personnes interpellées feront face à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac.

Lors des perquisitions, les policiers ont saisi plus de 2 000 cigarettes et de l’argent.

De plus, du cannabis et une arme à feu ont également été saisis et un homme de 44 ans fera face à des accusations criminelles en matière de possession de cannabis dans un but d’en faire le trafic ainsi que de possession d’arme non autorisée.

La Division des enquêtes sur la contrebande a pour mandat de lutter, en collaboration avec Revenu Québec, contre la contrebande de tabac sur tout le territoire québécois afin de s’assurer de l’intégrité du système fiscal québécois et ainsi récupérer des biens et actifs utilisés par les contrevenants. 

La Sûreté du Québec rappelle que toute information sur la contrebande de tabac ou sur le trafic de stupéfiants peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.