Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 octobre 2016 - 14:08 | Mis à jour : 15:00

Saisie de stupéfiants à Saint-Lin-Laurentides et Saint-Roch-de-l’achigan

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Deux personnes ont été arrêtées à la suite d'une opération d'une opération policière pour le trafic de stupéfiants à Saint-Lin-Laurentides et Saint-Roch-de-l’achigan, le 20 octobre.

Les policiers du Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le poste de la MRC Montcalm ont effectué des perquisitions dans une résidence de la rue Lapierre à St-Lin-Laurentides et dans un entrepôt d’un commerce de Mini-Entrepôts à St-Roch-de-l’achigan. 

En tout, les policiers ont saisi plus de 100 grammes de cannabis, plus de 300 grammes de cocaïne, plus de 70 comprimés de ce qui s’apparente à du Viagra et du Cialis, un téléphone cellulaire, plus d’une centaine de cigarettes de contrebande et plus de 4 000 $ en argent.

Les suspects arrêtés, un homme et une femmes ont été relâchés sous promesse de comparaître ultérieurement au palais de justice de Joliette. Ils pourraient faire face à des accusations de possession en vue de trafic et de trafic de stupéfiants. Ces deux suspects feront également face à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac.

En tout, une quinzaine de policiers ont participé à cette opération, qui résulte d’une enquête initiée en juin 2016, à la suite de la réception d’informations reçues du public.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.