Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 avril 2018 - 08:00

La longue séries de spectacles prend fin.

Deux dernières soirées jazz animées par le Quatuor Claudel‐Canimex

Par Salle des nouvelles

La série Quatuor Claudel‐Canimex au Musée se poursuit le vendredi 27 avril prochain avec Jazz au Musée, au Musée d’art de Joliette à 19h30.

Il reste deux concerts à cette série musicale qui suscite l’engouement depuis février.

La programmation

Mozart au Musée fermera le bal le 25 mai alors que le quatuor invitera la pianiste Anne‐Marie Dubois.

Jean‐Pierre Zanella, le récipiendaire du Prix Oscar Peterson 2011 (remis par le Festival de jazz de Montréal pour une contribution exceptionnelle à la scène jazz canadienne), replonge dans ses adaptations pour quatuor à cordes et quartet jazz à l’occasion de Jazz au musée.

Féru de métissages musicaux, le Quatuor Claudel‐Canimex se laisse cette fois emporter dans l’univers suave et rythmé des compositeurs brésiliens Heitor Villa‐Lobos et Antônio Carlos Jobim. Avec Jean‐Pierre Zanella au saxophone, Paul Brochu à la batterie, Rémi‐Jean Leblanc à la contrebasse et Pierre François au piano, le Quatuor Claudel‐Canimex vibre au spleen et aux rythmes latins.

Munies de magnifiques instruments créés par le luthier Jean‐Baptiste Vuillaume et généreusement prêtés par Canimex, les musiciennes du Quatuor Claudel‐Canimex transmettent leur grande sensibilité romantique à l’occasion de Quatuor Claudel‐Canimex au Musée, une série
de quatre concerts présentée au Musée d’art de Joliette.

Des rendez‐vous à ne pas manquer avec des artistes inspirantes et leurs invités qui vous feront découvrir leur riche univers musical à travers un magnifique répertoire de musique de chambre.

Pour plus d'informations, cliquez ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.