Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 septembre 2017 - 09:52

Le Musée d’art de Joliette confirme son dynamisme avec sa programmation d’automne

Par Salle des nouvelles

Après avoir connu un achalandage record cet été, le Musée d’art de Joliette poursuit son élan avec une nouvelle programmation composée de cinq expositions temporaires et d’un grand nombre de conférences, voyages et activités. Cette offre multiple permet au MAJ de s’adresser à une audience toujours plus large et variée.
 
Au cœur de l’expérience proposée aux visiteurs, le thème de la place ou du rôle de l’individu dans le monde. Montées par les commissaires Anne-Marie St-Jean Aubre et Marie-Claude Landry, en collaboration avec Lynn Bannon et Karine Boulanger, sous la direction du directeur général et conservateur en chef Jean-François Bélisle, les expositions présentent chacune un point de vue sur cette question.
 
Les expositions inédites des artistes contemporains Adad Hannah et Cynthia Girard-Renard occuperont les salles principales au rez-de-chaussée. Les œuvres vidéo de quatre artistes canadiens, présentées par le centre d’artistes Vidéographe, animeront le deuxième étage, aux côtés des Apparitions, une petite exposition d’œuvres photographiques pleines d’atmosphère, sorties tout droit de nos réserves. Au troisième étage, une sélection d’acquisitions récentes témoignera de la confiance des donateurs dans l’expertise du MAJ, ceux-ci n’hésitant pas à nous confier des œuvres exceptionnelles. 
 
Le vernissage de cette programmation aura lieu le samedi 14 octobre à 14 h. L’événement est gratuit et ouvert au grand public.
 
REFLETS ET RÉFLEXIONS D’ADAD HANNAH, UNE EXPO AMENÉE À VOYAGER
Le Musée d’art de Joliette est fier de présenter l’exposition Reflets et réflexions, d’Adad Hannah, un premier bilan de mi-carrière de l’artiste américano-canadien. Rejoignant un public de plus en plus nombreux, Hannah se distingue par un regard critique et une démarche originale : la reproduction et la re-reproduction de chefs d’œuvres de l’histoire de l’art à l’aide de la photographie et de la vidéo. L’exposition, commissariée par Lynn Bannon et Anne-Marie St-Jean Aubre, voyagera ensuite dans d’autres grandes villes canadiennes.
 
Reflets et réflexions d’Adad Hannah  - du 14 octobre 2017 au 7 janvier 2018.
 
UNE SÉRIE DE PORTRAITS GRAND FORMAT DE CYNTHIA GIRARD-RENARD 
Avec l’exposition Nos maîtres les fous, la commissaire Anne-Marie St-Jean Aubre présente pour la première fois au MAJ le travail de Cynthia Girard-Renard. La plus récente production picturale de cette artiste québécoise multidisciplinaire prend la forme d’une série de tableaux de très grand format qui met en scène des animaux aux comportements humains. Cynthia Girard-Renard a créé un univers déroutant, dans lequel ses portraits colorés soulignent sur un ton satirique les maux de notre société. 
 
Nos maîtres les fous de Cynthia Girard-Renard - du 7 octobre 2017 au 7 janvier 2018.
 
UNE PREMIÈRE COLLABORATION AVEC LE CENTRE D’ARTISTES VIDÉOGRAPHE
Rarement l’espace du Musée d’art de Joliette aura été occupé par autant d’écrans vidéo qu’à l’automne 2017. Le cinéma expérimental ayant peu de lieux de diffusion, le MAJ a décidé de s’associer au centre d’artistes Vidéographe, afin de mettre en valeur une partie de son importante collection. Les quatre films des artistes Louise Bourque, Charles-André Coderre, Clint Enns et Mike Hoolboom sont rassemblés par la commissaire Karine Boulanger dans un programme intitulé L’image en soi. Cette exposition spéciale témoigne de la vitalité méconnue du cinéma expérimental contemporain au Québec et au Canada.
 
L’image en soi - Sélection de courts métrages de Louise Bourque, Charles-André Coderre, Clint Enns et Mike Hoolboom  (Vidéographe) - du 14 octobre 2017 au 7 janvier 2018. 
 
À LA DÉCOUVERTE DES RÉSERVES DE LA COLLECTION PERMANENTE DU MAJ
Le Musée a cherché plus de murs pour mettre en valeur les bijoux de sa collection permanente, et il en a trouvés! L’exposition Les apparitions célèbre la collection de photographies contemporaines du MAJ – la conservatrice Marie-Claude Landry a rassemblé des images qui forcent le spectateur à emprunter le regard du photographe et qui soulignent le caractère énigmatique de certaines scènes de la vie urbaine. Avec Acquisitions récentes – une sélection, le Musée offre aux visiteurs le plaisir de contempler quatre œuvres acquises au cours des derniers mois; leur caractère exceptionnel témoigne de la confiance des donateurs dans l’expertise du MAJ. 
 
Les apparitions – Sélection incluant notamment des œuvres de Angela Grauerholz, Jocelyne Alloucherie, Tadashi Kawata et Pierre Boogaerts - du 14 octobre 2017 au 7 janvier 2018.
Acquisitions récentes - une sélection - Sélection d’œuvres de Holly King, François Lacasse, Lynne Cohen, Fernand Leduc - du 16 septembre 2017 au 7 janvier 2018.
 
 
UN FOISONNEMENT D’ACTIVITÉS CULTURELLES POUR TOUS
La conservatrice à l’éducation Ariane Cardinal et son équipe proposent cet automne un nombre record d’activités pour tous les publics et tous les goûts. Puisque le public en redemande, il y aura cet automne pas moins de :
- treize visites commentées (les jeudis et les dimanches, à compter du 1er octobre); 
- cinq matinées créatives pour les enfants (les dimanches, à compter du 15 octobre);
- six conférences portant sur différentes thématiques de l’histoire de l’art (les mardis, à compter du 17 octobre); 
- quatre ateliers de création (les dimanches, à compter du 29 octobre);
- trois voyages culturels dans divers musées et centres d’exposition du Québec (à compter du 21 octobre);
- et plusieurs événements, dont une démonstration du travail de l’artiste Adad Hannah (le 15 octobre), une fête des membres pour le cinquantième anniversaire du musée (le 22 octobre) et une lecture d’extraits du roman La jeune fille à la perle (présenté par le collectif À voix haute, le 12 novembre). 
 
Pour connaître l’ensemble des activités et les détails des réservations, consultez le www.museejoliette.org

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.