Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 septembre 2017 - 08:44 | Mis à jour : 11 septembre 2017 - 11:05

Lancement de la programmation de la 19e édition du Festival des artisans

Par Salle des nouvelles

C’est avec un grand enthousiasme que monsieur Gaétan Morin, maire de Ste-Marcelline-de-Kildare, madame Carolle Picard, conseillère municipale dédiée aux dossiers culturels et madame Michèle Leroux, présidente du groupe Les Estimateurs professionnels Leroux, Beaudry, Picard et associés ont présenté hier la programmation de l’édition 2017 du Festival des artisans de Ste-Marcelline. 

Les 22, 23 et 24 septembre prochains au cœur du village de Ste-Marcelline, 130 créateurs de partout au Québec accueilleront les visiteurs avides de découvertes et de produits fins. «Cette année le Festival réunit 30% de plus d’artisans des métiers d’art. Des artisans dont les œuvres sont de grande qualité, originales et authentiques.» explique le maire. «Nous sommes fiers de notre programmation qui saura plaire à tous les goûts. Cent-trente artisans de tous les domaines des métiers d’art seront présents: Verre, peinture, céramique, métaux, bois, textile, plastique, cuir et fourrure. » spécifie Carolle Picard.

Riche en nouveautés et davantage tournée vers la découverte et l’apprentissage de la pratique artisanale, cette 19e édition permettra à plusieurs de s’initier à la pratique artisanale. Des classes de maîtres en joaillerie et en tissage de fléché seront offertes tous les jours gratuitement aux festivaliers. La joaillère Patricia Garcia offrira des ateliers de confection de bijoux durant lesquels chacun sera invité à créer selon les techniques enseignées. En collaboration avec La Maison du Fléché Bélanger, des classes d’initiation au fléché seront également offertes le samedi. 

L’artiste verrier Lydia Gazaille offrira, chaque jour, une démonstration de confection de vitrail et démystifiera cet art en expliquant ses trucs et techniques de fabrication. Des démonstrations de feutrage et de teinte de la laine avec Richard Guillotte et Daniel Forest des Moutons de Richard feront, quant à eux, revivre les savoir-faire d’antan pour le plaisir de tous. Également, à l’instar des éditions précédentes, les artisans honorés lors des Grands prix de la culture de Lanaudière de même que les sculpteurs de l’Association des artisans sculpteurs de Lanaudière dévoileront leurs secrets de création au public. Enfin, à cela s’ajoute une exposition à La Vieille Chapelle. Intitulée Les Vaisseaux de l’âme, cette exposition présente les dernières oeuvres d’André Clermont, potier-céramiste.

Coût d’entrée
Le coût d’un bracelet d’entrée donnant accès aux sites du Festival durant les 3 jours de l’événement est de 6$. Toutefois, jusqu’au 21 septembre, il est possible de se le procurer en prévente pour seulement 5$. Les points de vente établis sont le restaurant La Lanterne à Rawdon, le dépanneur et l’hôtel de ville de Ste-Marcelline-de-Kildare, de même que La Boutique Michel Bourgeois et, à Joliette, les bureaux de Culture Lanaudière.   

Désormais reconnu comme un arrêt incontournable autant pour les fins connaisseurs que pour les amateurs désireux d’encourager la production artisanale et locale, notre événement représente une rare occasion d’échanger avec l’artisan. 

Pour toutes autres informations, la population est invitée à communiquer au 450-883-2241, selon l’horaire d’ouverture de l’hôtel de ville. Pour consulter la programmation complète du Festival des artisans de Ste-Marcelline, visitez www.ste-marcelline.com .

 

Sur la photo, madame Michèle Leroux, madame Carolle Picard et monsieur Gaétan Morin entourés des partenaires de la programmation, monsieur Pierre-Luc Bellerose, conseiller-politique de madame Lise Thériault, monsieur Jean-Pierre Corneault, président de Culture Lanaudière et monsieur Claude Lavallée, président de l’Association des artisans sculpteurs de Lanaudière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.