Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2017 - 15:02 | Mis à jour : 15:03

Vannerie et exposition: Osons un brin !

Par Salle des nouvelles

Le jeudi 6 juillet dernier, c’est en compagnie de participants du projet, de partenaires et d’amis que l’inauguration de la sculpture créée dans le cadre du projet « Osons un brin » a eu lieu.   Les artistes Clodet Beauparlant et Véronic Massé étaient bien entourée pour vivre ce moment important : le dévoilement officiel de leur œuvre  et le début de sa mise en exposition dans l’espace public.  « Pour nous, il est important que notre œuvre vive à l’extérieur, dans un endroit public, rassembleur, ouvert et accessible aux citoyens en toute simplicité, bref, un endroit à l’image de notre projet » explique Véronic Massé 
 
De par sa hauteur de près de 10 pieds, l’œuvre ne laisse pas indifférent.  « Nous nous sommes inspirées des amuseurs publics et de toute la tradition du cirque bien présente dans la région de Lanaudière pour créer cette femme, tressée de saule et de cornouiller, qui jongle avec des poissons » développe Clodet Beauparlant.  L’œuvre met également en exposition les créations des personnes qui ont participées aux quatre ateliers d’exploration de tressage.  « Toutes les créations des participantes se retrouvent dans notre œuvre, c’est un défi qu’on s’était lancé en début de projet.  Les petits objets créées ont, entre autre, été intégrées dans la jupe du personnage, dans son corset et sur ses épaules, il faut regarder attentivement pour les retrouver à travers le tressage», ajoute Véronic Massé 
 
L’œuvre, financée par la Ville de joliette à travers le programme de subventions aux projets culturels novateurs, sera en exposition en tout temps à la Place Bourget, secteur Nord, et ce,  jusqu’au 9 septembre prochain.  Les artistes en profitent pour remercier tous les partenaires, amis et famille qui les ont aidés tout au long du projet.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.