Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juillet 2017 - 08:55

L’été charlois prend rendez-vous avec les fées

Par Salle des nouvelles

Tout l’été, au pied d’un buisson, au détour d’une allée, dans l’ombre bleuté du sous-bois… une fée, un elfe ou un lutin laissera des traces bien visibles dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe! Du 1er juillet au 27 août, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée présente l’installation artistique Le Petit Monde, en collaboration avec Maison et jardins Antoine Lacombe. 

Événement culturel phare de l’été, Le Petit Monde s’articule autour de nombreuses installations de villages miniatures, qui ont pour attrait de susciter l’enchantement et d’éveiller l’imaginaire. L’artiste en arts visuels Juli Aubin ouvre ainsi une fenêtre de poésie et de féérie dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe, avec ses créations miniatures qui s’adressent aux spectateurs par le biais de micro scènes de vie. 

Les villages sont imaginés comme un conte de fée, et possèdent des portes au creux des arbres, des puits, du mobilier… autant de manifestations d’une vie invisible et d’un monde fantastique. Les installations détaillent la vie quotidienne dans le monde féérique, mais racontent aussi la fragile beauté de la nature. « Cette exposition est un reflet de divers modes de vie ancestraux, modernes ou lointains transposés par des artéfacts miniatures insérés tantôt dans les espaces aménagés des Jardins tantôt sertis dans ses grands arbres. Ce reflet nous renvoie à la question de l’harmonie dans notre rapport à l’imaginaire, à la nature et à la vie », explique l’artiste qui se décrit comme une « archéologue de la culture du fantastique ». 

L’exposition est gratuite et s’adresse à un large public, enfant et adulte. « Nous sommes fiers d’offrir cette exposition originale qui enchantera les familles. Cet été, ce sera l’occasion unique pour visiter ou revisiter notre joyau qu’est la Maison Antoine-Lacombe et ses jardins. D’autant plus que cette activité vient conjuguer l’art avec la nature, l’étonnement avec l’environnement », de conclure le maire de Saint-Charles-Borromée, M. André Hénault. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.