Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 juillet 2017 - 14:47

Troisième hommages à Réjean Ducharme : appel aux artistes professionnels

Par Salle des nouvelles

Le comité Hommage Réjean Ducharme amorce le deuxième tour d’appel à candidatures pour le prochain hommage à Réjean Ducharme qui prendra place le 23 septembre prochain. Pour l’occasion les artistes sélectionnés recevront un montant de 500$. En effet, le groupe de citoyens, appuyé par la municipalité de Saint-Ignace-de-Loyola et la MRC de D’Autray, souhaite recevoir des proportions d’artistes professionnels issus de différentes disciplines artistiques. Cette fois, ce sera l’œuvre Le Nez qui voque, second roman du célèbre écrivain québécois, qui sera mis à l’honneur lors de cette journée.

Le comité recherche trois installations artistiques qui pourront occuper l’espace des bancs arrière de l’église de Saint-Ignace-de-Loyola. « Une installation artistique se veut une œuvre souvent éphémère qui permet de porter un regard nouveau sur l’espace dans lequel elle prend place. De facture quelquefois contemporaine, l’œuvre peut autant être issue des arts visuels, des arts médiatiques ou un amalgame avec la littérature, pourquoi pas.», mentionne Hélène Blondin, artistes professionnel en arts visuels et membre du comité organisateur. 

L’œuvre peut s’inspirer de l’univers ducharmien, ou encore s’attarder tout spécifiquement à celui du roman Le Nez qui voque, qui célèbre en 2017 les cinquante années de sa publication. Les artistes de partout au Québec ont jusqu’au 31 juillet pour soumettre leur dossier. Pour plus d’information, notamment pour connaitre les éléments à soumettre lors du dépôt de la candidature, svp contacter : 

Marie-Julie Asselin, agente de développement culturel à la MRC de D’Autray :
 masselin@mrcautray.qc.ca, 450-836-7007 poste 2525

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.