Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 avril 2017 - 08:55

Une œuvre inspirée du paysage sonore de Joliette sur la place Bourget

Par Salle des nouvelles

Le Musée d’art de Joliette, en partenariat avec la Ville de Joliette et la Société de développement du centre-ville de Joliette, présente l’œuvre sonore Impulsions, du compositeur et multi-instrumentiste Pierre-Alexandre Saint-Yves. Les visiteurs de la place Bourget, pourront entendre cette pièce inspirée du paysage sonore de Joliette du 1er au 26 mai  2017, du lundi au vendredi, à 11 h 30 et à 12 h 30.   
 
À la fois intrigantes et envoûtantes, les sonorités de l’œuvre de Pierre-Alexandre Saint-Yves évoquent tour à tour l’écoulement de la rivière L’Assomption, des périodes d’effervescence et de silence du Musée d’art de Joliette, les cloches de la Cathédrale ou encore le bouillonnement de la ville.  
 
Les différentes ambiances ainsi captées par l’artiste sont, par la suite, soumises à des modifications : amplification de certaines fréquences, inversion et modification du son par des effets de réverbération ou d’écho. Les mélodies sont ensuite interprétées à la voix, sur d’anciens instruments à vent (flûtes basses et chalumeau), donnant naissance à une œuvre originale et poétique, dont le bourdonnement mélodique transforme les cris des enfants en un rythme harmonieux et nous fait découvrir le chant de la rivière.  
 
 
Le Musée d’art de Joliette 
Le MAJ est le plus important musée d’art situé à l’extérieur des grands centres au Québec. La collection du Musée d’art de Joliette est aujourd’hui composée de 8 500 œuvres réparties en quatre axes : art canadien, art européen, art contemporain et archéologie. Étant un acteur important dans la conservation, la diffusion et la mise en valeur des arts visuels au Québec, le Musée propose plusieurs activités culturelles et éducatives pour tous. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.