Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 avril 2017 - 09:38

Une finale à couper le souffle au Cinérépertoire!

Par Salle des nouvelles

Les 17 et 18 avril prochains, le Cinérépertoire, en collaboration avec La FADOQ Région Lanaudière, vous présentera le dernier film de sa programmation d’hiver 2017 ! Ce sera le documentaire L’érotisme et le vieil âge du réalisateur  québécois Fernand Dansereau qui viendra clore cette saison haute en couleur!

Le Cinérépertoire n’est pas une première pour Fernand Dansereau. Rappelez-vous lors de la programmation 2012, son documentaire Le vieil âge et le rire avait suscité un grand intérêt de la part du public. Il nous revient donc en force, âgé de 89 ans, avec un film qui traite du tabou lié à la sexualité des personnes âgées. Il juge important de prouver que l'attrait pour la sexualité ne disparaît pas avec l’âge et encore moins les multiples pratiques qu'elle suscite! 

Lundi le 17 avril, à 19h00, la sexologue  et animatrice sociale Sonya Boucher vous parlera de l’importance de lever le voile sur une réalité trop souvent oubliée : la sexualité des ainés. Elle œuvre auprès de personnes âgées depuis plus de 20 ans et entame des études en sexologie en 2010, pour finalement déposer, en janvier 2017, un mémoire de maitrise sur le thème de la citoyenneté sexuelle. Depuis les cinq dernières années, elle milite en faveur de l’appropriation des droits sexuels pour toutes et tous. En 2016, elle crée un service innovateur permettant à la clientèle âgée de recevoir les tous premiers services en sexologie offerts à domicile. C’est ce cheminement qui l’a amené à rencontrer monsieur Dansereau, réalisateur de  L’érotisme et le vieil âge , dans le cadre de la pré-production du film.

Nous vous invitons donc en grand nombre à venir regarder le dernier film de la saison. Permettez-nous, une dernière fois, de vous souhaitez bon cinéma! À l’année prochaine les cinéphiles!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.