Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 avril 2017 - 10:13

CINÉ-BLABLA présente Waseskun au CRAPO

Par Salle des nouvelles

Le mercredi 12 avril à 19h15, Ciné-BLABLA présente le documentaire Waseskun, en présence du réalisateur Steve Patry.

Waseskun se présente comme la suite logique de De prisons en prisons, le précédent film de Steve Patry, candidat au Prix Jutra du meilleur documentaire en 2015. C’est, en effet, lors de ce tournage que le cinéaste découvrit le centre de guérison Waseskun à St-Alphonse-Rodriguez, un établissement de réinsertion sociale pour des hommes de tous âges provenant de différentes communautés autochtones et ayant un passé criminel. Bénéficiant d’un accès sans précédent, Steve Patry plonge dans le quotidien du centre, en prêtant attention tant aux lieux qu’à ceux qui les occupent. Conçu comme une série de tableaux qui explorent tous les aspects du centre, le film décrit sans tabou la complexe reconstruction d’hommes en lutte contre eux-mêmes. La philosophie du centre repose sur l’inclusion de la spiritualité et de la médecine traditionnelle à l’intérieur même du processus thérapeutique. À Waseskun, la guérison ne passe pas par l’effacement du passé, mais, au contraire, par la réappropriation de son identité et de sa culture ancestrale. Le film devient ainsi la chronique sensible de rescapés de l’enfer social et familial qui ont pris la difficile décision de lutter pour réintégrer la société.

 L’entrée est de 7$. Infos au 450.886.1515. Site internet crapo.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.