Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 mars 2017 - 10:22

Michel Rivard à La Vieille Chapelle de Ste-Marcelline

Par Salle des nouvelles

Michel Rivard se produira à La Veille Chapelle de Ste-Marcelline le 8 décembre prochain.

C’est en 1977 que parut son premier album solo, Méfiez-vous du Grand Amour. Pour souligner ses 40 ans de carrière, l’artiste entreprendra à l’automne 2017, une tournée de quelques petites salles au Québec. La salle de Ste-Marcelline-de-Kildare est la première à afficher ce spectacle.

L’ambiance unique et chaleureuse qu’on reconnait désormais à La Vieille Chapelle conviendra parfaitement à la formule intimiste développée pour souligner cet anniversaire. Sur scène il y aura le chanteur, un micro, un tabouret et quelques guitares. 

«La municipalité est fière d’accueillir, chez nous, en Matawinie, dans notre belle petite salle, ce grand de la chanson francophone et de la culture québécoise» affirme le maire de Ste-Marcelline-de-Kildare, monsieur Gaétan Morin. 

Lors du lancement de la programmation 2017 de la salle, on annonçait pour cette date, un concert de Laurence Jalbert. Pour des raisons attribuables à l’artiste, l’équipe de La Vieille Chapelle travaille à un report de ce spectacle. 

Pour consulter la programmation complète, visitez le site Internet de la municipalité au www.ste-marcelline.com ou encore celui du Centre culturel de Joliette au www.spectaclesjoliette.com. Pour toutes informations supplémentaires, la population est invitée à communiquer au 450-883-2241 poste 7500, selon l’horaire d’ouverture de l’hôtel de ville, ou au CCJ en composant le 450-759-6202. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.