Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2017 - 08:23

Une icône de la chanson québécoise s’arrête à Joliette !

Par Salle des nouvelles

Après quelques années d’absence, Michel Pagliaro effectue un retour sur scène pour présenter son nouveau spectacle intitulé Tonnes de flashs. Le chanteur sera au Cabaret TELUS le vendredi 3 mars prochain. 

Dans ce spectacle, Michel Pagliaro vous transporte dans son univers intime. Son répertoire musical est très varié, puisqu’en 40 ans de carrière, il a écrit, interprété et enregistré des chansons romantiques et rock ainsi que des classiques. Sur scène, il revisite ses succès accompagné de son guitariste. Anecdotes de sa longue carrière et musique sont au programme. Un moment unique à ne pas manquer avec l'icône de la musique au Québec. 

Après Les Stingmen et Les Chanceliers, Pagliaro choisit d’entamer une carrière solo en réinterprétant des succès anglophones en français. Il est alors âgé de 20 ans. Ce n’est qu’en 1969 qu’il commence à chanter ses propres compositions. En 1971, le chanteur sort son album Pag avec le classique J’attends frapper qui le propulse instantanément au rang de vedette rock au Québec. De plus, il est le seul artiste canadien à avoir remporté des disques d'or pour des succès dans les deux langues officielles, soit l’anglais et le français. 

Pour de plus amples informations sur la programmation du Centre culturel de Joliette, les coordonnées et les heures d’ouverture, visitez le www.spectaclesjoliette.com ou contactez la billetterie au 450 759-6202.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.