Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2017 - 16:22 | Mis à jour : 16:24

La Ville de Notre-Dame-des-Prairies impliquée pour le développement culturel régional

Par Salle des nouvelles

La Ville de Notre-Dame-des-Prairies est au nombre des partenaires de la toute nouvelle entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité de Lanaudière, intervenue entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et divers représentants régionaux. Avec une contribution pressentie de 15 000 $ par année pour les trois prochaines années, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies est actuellement la seule ville signataire de cette entente avec les six municipalités régionales de comté (MRC) de D’Autray, Joliette, L’Assomption, Les Moulins, Matawinie, Montcalm, la Table des Préfets de Lanaudière ainsi que Culture Lanaudière.

Une nouvelle façon de soutenir les artistes et organismes de Lanaudière
Préoccupés par la diminution des ressources financières disponibles pour la création artistique occasionnée par l’abolition de la CRÉ Lanaudière, les membres du conseil municipal avaient annoncé au printemps 2016, la mise sur pied d’un Fonds de développement culturel auquel étaient admissibles tous les artistes du nord de Lanaudière. Trois projets ont été sélectionnés suite à l’appel de projets lié à ce Fonds et ceux-ci seront complétés d’ici la fin de l’année. 

Subséquemment à l’invitation lancée par le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies a rapidement signifié son intérêt à élaborer une entente de concert avec leur expertise. « Nous sommes heureux de pouvoir combiner notre volonté à celle du CALQ et des autres instances, afin d’améliorer les conditions offertes aux artistes qui font le choix de résider dans notre région et aux organismes qui participent à l’effervescence culturelle proposée à notre population » a déclaré le maire, 
M. Alain Larue. 

Une action qui s’ajoute à celles déjà en place
Cette participation financière s’inscrit dans le plan d’action de mise en œuvre de la politique culturelle, adoptée en 2015. Parmi les actions effectuées pour soutenir la création artistique, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies a vu au développement de sa programmation d’activités et de ses infrastructures, dont l’Église, maintenant devenue Carrefour culturel, et le presbytère qui permettent l’offre de résidences de création aux artistes d’ici et d’ailleurs depuis le printemps 2015. Depuis le virage prononcé de la Ville en faveur de la culture en 2013, celle-ci s’est vue méritée une mention spéciale par les Arts et la Ville en 2014, le titre de Municipalité culturelle en 2015 et plus récemment, une nomination pour le prix RIDEAU Diffuseur 2017. 

Une entente concertée et structurante
L’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité de la région de Lanaudière regroupe donc le Conseil des arts et des lettres du Québec, les municipalités régionales de comté (MRC) de D’Autray, Joliette, L’Assomption, Les Moulins, Matawinie, Montcalm, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies, la Table des Préfets de Lanaudière ainsi que Culture Lanaudière. Un montant totalisant 810 000 $ réparti sur 3 ans (2016-2019) permettra l’attribution d’un soutien financier aux créateurs et aux organismes artistiques de la région qui ont des projets en lien avec la collectivité.

Les artistes et organismes ont jusqu’au 28 avril pour participer à l’appel de projets. Toute l’information est disponible sur le site internet du CALQ. Culture Lanaudière offre un service d’accompagnement aux artistes et aux écrivains professionnels ainsi qu’aux représentants d’organismes artistiques qui désirent présenter une demande. Ils sont invités à communiquer avec Catherine Gaudet, agente de développement au 450 753-7444, poste 23 ou par courriel : developpement@culturelanaudiere.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.