Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 février 2017 - 11:07

Trois ténors et la Sinfonia

Par Salle des nouvelles

La Sinfonia de Lanaudière entame son année 2017 avec voix et panache en invitant les chanteurs Antoine Bélanger, Gaétan Sauvageau et Keven Geddes à offrir les plus beaux airs de ténors. Présentés par BMO Banque de Montréal, Les trois ténors promettent un après-midi lyrique en puissance au Théâtre Hector-Charland de l’Assomption le 26 février à 14h. 
 
La voix de ténor est toujours fascinante et très caractéristique de l’idée de ce que l’on se fait de l’opéra. Tout comme la «diva» souvent incarnée par la soprano, le ténor est la star de la scène. Noble, pompeux et fier, il entonne quelques-uns des plus beaux airs du répertoire. Voici un drôle de trio à la manière des célèbres Pavarotti – Domingo – Carreras, qui vous éblouira dans un répertoire d’opéra, opérette, comédies-musicales et grandes chansons populaires. 
 
«La Sinfonia promet de vous réchauffer cet hiver avec Les trois ténors et Mozart et la première étoile, annonce Stéphane Laforest, chef d’orchestre. Deux grands concerts classiques avec des artistes invités fabuleux!» L’enthousiasme du maestro annonce de grandes rencontres entre l’orchestre et les trois ténors en février, mais aussi avec Charles Richard-Hamelin le pianiste de l’heure en mars à Terrebonne et l’Assomption. 
 
Les ténors Antoine Bélanger, Gaétan Sauvageau et Keven Geddes ont tous déjà chanté avec la Sinfonia de Lanaudière. «Leur charisme, leur performance et leur grande musicalité ont marqué chacune de leur présence avec nous», souligne M. Laforest. Leur retour est une évidence.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.