Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 janvier 2017 - 14:21

Avoir le dernier mot: Concours littéraire Réjean Ducharme

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre des activités en lien avec le Happening Réjean Ducharme sur l’île de son enfance tenu le 17 septembre dernier à Saint-Ignace-de-Loyola, le comité organisateur de l’évènement a lancé le concours littéraire Réjean Ducharme s’adressant à tout un chacun et dont le vainqueur méritera un prix appréciable. 
 
Corollairement, la population est invitée à concourir à ce défi dont l’objectif est de rendre hommage à Ducharme. L’écrit peut prendre la forme de poésie, prose ou d’une nouvelle et doit comprendre un maximum de 10 pages. La date limite pour remettre un texte est fixée au 28 février 2017. Une partie de la somme amassée lors de la vente de l’œuvre collective réalisée lors du happening sera remise à l’auteur se distinguant par la qualité de sa plume. 
 
Deux points de dépôt sont suggérés des participants. Les copies papier avec la mention Concours littéraire Réjean Ducharme peuvent être acheminées aux bureaux administratifs de la MRC localisés au 550, rue De Montcalm, bur. 100 à Berthierville. Les versions électroniques sont reçues par courriel à l’adresse suivante : culture@mrcautray.qc.ca. 
 
Le Happening Réjean Ducharme sur l’île de son enfance 
Plus de 150 passionnés d’art et de littérature ont pris part à la première édition du Happening Réjean Ducharme sur l’île de son enfance qui célébrait le 50e anniversaire du roman L'Avalée des avalés. Dix artistes professionnels y avaient exposé leur talent par différentes formes d’art. Une deuxième édition est envisagée alors que la parution de Le Nez qui voque sera commémorée en 2017. Le célèbre écrivain ayant marqué l’histoire de la littérature a vécu une partie de son enfance en sol loyolois, s’inspirant, entre autres, des paysages de la municipalité dans la rédaction de ses premiers romans. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.