Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 novembre 2016 - 14:16

Contes lumineux et réconfortants d’Isabelle Crépeau

Par Salle des nouvelles

Maison et jardins Antoine-Lacombe est heureux de s’associer à Lanaudière : Mémoire et Racines pour une deuxième édition des veillées de contes. La série se terminera avec le spectacle «Chasse-Galerie… et autres sorcelleries pour passer l’hiver» d’Isabelle Crépeau le jeudi 1er décembre prochain, 20h.

Cette conteuse québécoise cumule maintes expériences en animation. Elle a, entre autres, performé dans de nombreux spectacles, a dispensé divers ateliers tout en offrant des séances de formation. Peut-être avez-vous lu l’une de ses chroniques dans Lurelu, revue spécialisée en littérature jeunesse.  

Isabelle Crépeau croit au pouvoir des contes : ils transforment ceux qu’ils touchent. Inspirée par la nature et les gens d’ici, elle raconte des histoires étranges et merveilleuses qui font naître des étoiles dans les yeux des grands comme dans ceux des enfants. Au bord d’un feu de camp, sur une scène, dans un café, une classe, une bibliothèque, elle ensorcèle l’auditoire et l’emporte dans un univers magique et sauvage dont on revient ravis…

À l’approche du solstice d’hiver, une chaude soirée de contes lumineux et réconfortants pour donner aux adultes l’envie de croire à nouveau à la magie de décembre.

La représentation s’adresse à un public adulte.

Les billets, au coût de 18 $ chacun, sont disponibles à Maison et jardins Antoine-Lacombe (450 755-1113) ou en ligne via le site www.antoinelacombe.com. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.