Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 octobre 2016 - 10:00

Sept jours en mai sur scène à la Salle Rolland-Brunelle

Sept jours en mai, c'est un vieux rêve enfin réalisé : celui de sept camarades souhaitant écrire des chansons en un temps record, juste pour voir si ça se peut. Michel Rivard, Mara Tremblay, Luc De Larochellière, Gilles Bélanger, Éric Goulet et le duo Mountain Daisies (Ariane Ouellet et Carl Prévost) se sont réunis pour créer un disque-événement, une œuvre collective originale née d’un exil de création de sept jours à la campagne. Venez découvrir le résultat de cet audacieux défi le 10 novembre prochain à la Salle Rolland-Brunelle. 

Écrire et enregistrer un album en une semaine, c’est ce que les sept amis ont réussi à accomplir! Maintenant, ils embarquent le public avec eux dans cette camaraderie musicale. Accompagnés d’un batteur, ils interpréteront le fruit de cette expérience unique tout en revisitant quelques-uns de leurs succès respectifs de manière collective. Un véritable vent de fraîcheur!

À propos du Centre culturel de Joliette
Créé en 1979, le Centre culturel de Joliette est une société à but non lucratif qui a pour mission de présenter et promouvoir des activités culturelles et artistiques dans la région de Lanaudière. Le centre diffuse notamment près de 200 spectacles à la Salle Rolland-Brunelle et au Cabaret TELUS. Maintenant reconnu pour sa programmation diversifiée et ses multiples abonnements, il est devenu un incontournable de la région. 

Pour de plus amples informations sur la programmation 2016-2017 du Centre culturel de Joliette, les coordonnées et les heures d’ouverture, visitez le www.spectaclesjoliette.com ou contactez la billetterie au 450 759-6202. 

Ce spectacle est présenté en collaboration avec la Ville de Notre-Dame-des-Prairies. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.