Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 octobre 2016 - 16:46 | Mis à jour : 17:31

Une 18e édition pour le Salon des Métiers d'art de Lanaudière

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

C'est du 17 au 20 novembre prochain, à la salle Saint-Jean-Bosco que se déroulera la 18e édition du Salon Métiers d'art de Lanaudière.

Les grandes de l'évènement ont été dévoilés le  24 octobre, dans le hall de la Caisse Desjardins de Joliette, au Centre de Service de Notre-Dames-des-Prairies.

Le maire de Saint-Charles-Borromée, André Hénault, a invité la population à visiter la salon, rappelant qu'il y avait beaucoup de talent dans ce domaine, dans Lanaudière. "Il y aura une quarantaine d'exposants. Quand les gens vont pénétrer à Bosco, ils se sentiront comme des enfants qui vont des découvertes dans des magasins de jouets ou des boutiques de bonbons", a-t-il imagé.

De plus, une douzaine d'artisans-créateurs ont participé à une étonnante collection nommée "Matières premières, textures, couleurs et imagination".

Une nouveauté cette année: Le calendrier "Qu'est-ce-qu'un métier d'art" a été créé en collaboration avec une artisane de Lanaudière, Danielle Morin, atteinte de la sclérose en plaques. Disponible au coût de 5$, le calendrier permet de démystifieer, faire connaître le métier d'art en mettant à l'avant-plan le travail des artistans-créateurs.

Jean Dénommé président d'honneur

Pour une neuvième année consécutive, le directeur-général de la Caisse Desjardins de joliette, Jean Dénommé, sera le président d'honneur du Salon Métiers d'art de Lanaudière.

"À chaque édition, je suis émerveillé par votre savoir-faire exceptionnel. Vous êtes des créateurs uniques et c'est un bonheur de vous côtoyer et vous appuyer", a-t-il mentionné.

L'entrée est gratuite pour toute la durée du salon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.