Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2018 - 06:00

Rapport annuel 2017 de Tourisme Lanaudière : une industrie en évolution et en mutation

Plus de 75 membres et partenaires de Tourisme Lanaudière étaient réunis le 25 avril dernier, au Club de golf Rawdon, pour l’assemblée générale annuelle (AGA) de Tourisme Lanaudière. Cette rencontre était précédée d’une rencontre des percepteurs de taxe sur les nuitées afin de faire le point sur l’évolution des revenus et des investissements qu’ils permettent.

En plus de confirmer une croissance soutenue en 2017, ces rencontres ont entre autres permis de procéder aux élections des représentants au conseil d’administration, à la Table d’orientation et au comité de gestion de la taxe sur les nuitées. Au total, 50 membres s’impliquent au sein de ces différentes instances, assurant ainsi la concertation et la vie démocratique de l’organisation.

Voici la composition du nouveau conseil d’administration de Tourisme Lanaudière pour l’année 2018-19

  • Agathe Sauriol, Marché de Noël de L’Assomption, présidente ;
  • Réal Massé, Pourvoirie au Pays de Réal Massé, vice-président ;
  • Monique Smismans, Auberge le Cheval Bleu, secrétaire-trésorière ;
  • Sarah Hoodspith-Carone, Vignoble Carone, réélue ;
  • Caroline Desbiens, MRC Les Moulins, élue ;
  • Louise Martin, L’Ile-des- Moulins (SODECT), réélue ;
  • Maryse Morissette, camp l’Étincelle, élue ;
  • Isabelle Roy, Groupe plein-air Terrebonne, élue ;
  • Nicolas Framery, Corporation de développement économique de la MRC de Joliette; Stéphane Vachon, Arbraska ;
  • Sylvie Villeneuve, Municipalité de Saint-Donat, élue

L’assemblée a aussi permis de faire le point sur une industrie qui a beaucoup évolué au cours de la dernière décennie. En voici quelques exemples concrets :

Mise en marché : Aujourd’hui, la mise en marché est presque exclusivement numérique, bien que les médias traditionnels aient encore leur place à l’intérieur de certaines stratégies spécifiques.

Afin d’atteindre les meilleurs résultats dans chacune de ses stratégies, Tourisme Lanaudière a donc poursuivi la mise à niveau de sa nouvelle plateforme Web, lancée en décembre 2016. D’importants travaux ont permis d’améliorer l’efficacité du site, son référencement naturel et, surtout, la pertinence des résultats de recherche. L’obtention de « Google Ad Grants » a aussi permis d’accroître l’achalandage provenant de recherches normalement payantes. Aussi, une importance a été portée à la formation et à l’embauche des ressources humaines, notamment en ce qui a trait à l’exploitation des médias sociaux et à la publicité Web. L’équipe marketing de Tourisme Lanaudière fonctionne dorénavant comme une petite agence marketing Web, évitant ainsi la multiplication des contrats à l’externe.

Accueil : en collaboration avec un comité d’acteurs locaux, un concept de lieu d’accueil sans personnel a été développé. Celui-ci sera bientôt mis en place à la halte Point-du- Jour, au centre de l’autoroute 40 à Lavaltrie. Ce projet pourrait éventuellement faire des petits avec l’ajout de bornes interactives positionnées à des endroits stratégiques sur le territoire. Tourisme Lanaudière a aussi eu l’honneur d’accueillir en 2017 les Journées de l’accueil touristique du Québec.

L’ensemble des gestionnaires de lieux d’accueil québécois étaient ainsi réunis à l’Auberge du Lac Taureau afin notamment, d’échanger sur l’évolution des stratégies d’accueil touristique.

Communication : apprendre à s’adapter à la multiplication des formes médiatiques et à la quasi- disparition de la frontière entre le journalisme et le publireportage. C’est un défi quotidien pour lequel notre coordonnatrice aux communications et notre gestionnaire de communauté Web portent une grande attention… avec des succès souvent remarquables!

Développement de l’offre : la relance du Fonds de développement de l’offre touristique de Lanaudière (FDOTL) en partenariat avec Tourisme Québec, la table des préfets et chacune des MRC lanaudoises, porte déjà ses fruits avec 8 projets financés en 2017. D’autres annonces suivront sous peu. Tourisme Lanaudière collabore aussi à plusieurs comités de travail locaux et régionaux, notamment celui visant à mettre en place une coopérative de destination, dédiée à la commercialisation d’une offre à valeur ajoutée auprès de clientèles étrangères à destination de Montréal.

Services directs aux entreprises : qui dit évolution, dit adaptation. La région touristique de Lanaudière étant composée de centaines de PME, il devenait urgent de dégager des budgets afin de doter notre équipe d’une ressource dédiée à 100 % au service aux entreprises. C’est maintenant chose faite! Grâce notamment à la croissance des revenus de la taxe sur les nuitées, l’organisation est maintenant dotée de nouvelles ressources humaines, notamment madame Josiane Martineau, déléguée commerciale pour les marchés corporatifs et industrie du voyage, et monsieur Jean-Christophe Chavarria, conseiller aux entreprises et à la structuration de l’offre.

À titre de porte-parole de l’organisation, madame Agathe Sauriol, reconduite pour un autre mandat à titre de présidente, a tenu à souligner à quel point l’accompagnement de cette industrie en pleine ébullition constitue pour toute l’équipe un défi de tous les jours, mais aussi une source inestimable d’intérêt et de passion, pour une région à laquelle chacun des administrateurs et employés croit sans réserve.

Pour consulter le rapport annuel complet 

Pour voir la liste des représentants à la Table d’orientation et au comité de gestion de la taxe sur
les nuitées

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.