Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 14:06

La boutique Le Troqueur ouvre ses portes au Cégep à Joliette

Par Salle des nouvelles

 C’est le jeudi 5 octobre dernier que se tenait au Cégep régional de Lanaudière à Joliette le lancement de la boutique Le Troqueur, un tout nouveau projet d’entraide communautaire visant l’intégration à la vie collégiale de personnes vivant avec une déficience intellectuelle ainsi que le soutien aux étudiants et étudiantes éprouvant des difficultés financières.
 
« Malheureusement, chaque année, nous faisons le même constat : une proportion importante de notre population étudiante est confrontée à des enjeux sérieux de pauvreté, allant jusqu’à des problèmes chroniques de sécurité alimentaire. Développer des projets d’entraide pour les soutenir devient alors un levier significatif dans notre capacité à leur offrir des chances de réussite égales à celles de leurs confrères et consoeurs moins défavorisés », soutient Hélène Gingras, conseillère à la vie étudiante, communautaire et socioéconomique, également instigatrice de la boutique Le Troqueur.
 
L’idée de cette boutique a commencé à germer depuis bien longtemps, mais ce n’est qu’à l’hiver 2017 qu’un plan concret de développement a été mis en branle. Comme chacun a toujours un objet dont il souhaite se départir, Mme Gingras a eu l’idée d’en faire profiter les étudiantes et étudiants qui n’ont pas les moyens de se payer des objets neufs. « Ici, parmi la population étudiante qui reçoit une aide financière sous forme de prêts et bourses, 25 % a au moins un enfant à charge. C’est une réalité dont on doit tenir compte au quotidien, et qui nous motive à redoubler d’effort pour les aider », soutient-elle.
 
Rapidement, M. Éric Chartier, coordonnateur du programme CHUM, qui intègre depuis 25 ans des personnes vivant avec une déficience intellectuelle à la vie collégiale, s’est joint à Mme Gingras pour déployer le projet de troc, d’où l’appellation
« Le Troqueur ».
 
Lucie Bellerose, membre du programme CHUM à qui on a confié la responsabilité de la boutique, explique que « tout le monde peut venir choisir un objet. C’est gratuit pour les étudiants. Les employés par contre doivent offrir un petit quelque chose en échange. Le montant, c’est eux qui le choisissent. On a même un babillard pour des plus gros objets qui n’entrent pas dans la boutique; une laveuse par exemple », conclut-elle les yeux remplis de fierté.

Les sommes amassées serviront à financer les activités du programme CHUM ainsi qu’à acheter des bons de repas à la cafétéria du collège pour les étudiantes et étudiants défavorisés. La mise sur pied du Troqueur témoigne des valeurs de solidarité, de partage et d’entraide qui habitent le Cégep régional de Lanaudière à Joliette. D’autres idées foisonnent déjà dans l’esprit des collaborateurs et collaboratrices du projet afin d’en élargir la portée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.