Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juin 2017 - 09:31 | Mis à jour : 09:40

71 entreprises de Lanaudière unies vers l’international

Par Salle des nouvelles

Le 7 juin dernier avait lieu l’assemblée générale annuelle de la Société de développement international de Lanaudière (SODIL) pour l’exercice financier terminé le 31 mars 2017, sous le thème “ Unis vers l’international ”. Une vingtaine d’invités et membres du conseil d’administration ont assisté à l’événement, qui avait lieu à la salle de réception La Distinction, à Joliette.

Lors de cette assemblée, 4 des 71 entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement personnalisé de la SODIL sont venues témoigner de leurs défis d’exportation et des progrès réalisés à l’international.

Une relation qui va bien au-delà de l’exportation
Pour Harnois Irrigation, qui a commencé à exporter aux États-Unis et en Amérique du Sud depuis 2015, le plus grand défi a été d’ajuster la pratique au niveau des termes utilisés dans le milieu et aux différentes mentalités des pays avec qui l’entreprise fait affaire.

«C’est une gymnastique complexe et exigeante quand vient le temps de présenter notre offre », témoigne Danielle Harnois, directrice générale de l’entreprise. «A ussi, les normes et règles sont différentes d’un pays à l’autre et cela influe sur les délais de livraison, ce qui demande que nous produisions dans des délais très serrés ».

Lorsqu’elle parle de l’aide apportée par la SODIL, Mme Harnois affirme que l’accompagnement va au-delà des conseils stratégiques et techniques:
« La SODIL s’ajuste à nos contraintes et demeure très flexible, ce qui est fort apprécié » .

Sortir de sa zone de confort
Établi à Lanoraie, Robert Hydraulique fabrique des échelles aériennes hydrauliques (nacelles). L’entreprise de 30 employés a approché la SODIL pour l’aider à percer le marché du Nord-Est des États-Unis.

«Nous avions envisagé un tout autre scénario au début, mais avons réalisé que pour être bien accueilli par les Américains, il fallait être présents sur le terrain », mentionne Carl Desrosiers, directeur général & développement des ventes, en précisant que RH a choisi stratégiquement d’avoir un pied à terre à Boston pour faciliter ses démarches. «E n un mois, j’ai parcouru les États-Unis d’un bout à l’autre frappant à plusieurs portes », explique l’entrepreneur, non fier de dire qu’il a accumulé plus de 15,000 km au compteur.

La SODIL a accompagné l’équipe de RH pour l’appuyer dans ses efforts de commercialisation chez nos voisins américains, afin de mieux comprendre les besoins des clients et adapter son approche marketing. Elle l’a également soutenu afin de trouver du financement CanExport. Depuis, RH a triplé sa capacité de production, dépend moins de sous-traitants et poursuit ses activités d’exportation en maintenant ses standards de qualité.

«La SODIL respecte notre rythme et est toujours très disponible quand nous avons besoin d’aide », dit Carl Desrosiers.

Oser pour réussir
Même si Grandchamp Chapiteaux est reconnue comme l’un des principaux fournisseurs de tentes, de chapiteaux et d’équipements pour la planification de réception au Québec, le défi de percer le marché américain n’était pas évident.

«Il y avait un certain nombre de craintes et beaucoup de détails à régler avant même d’aller aux foires commerciales : nous présentons-nous comme canadiens? Comment organiser nos kiosques? » , affirme Bernard Grandchamp, président et propriétaire chez Grandchamp Chapiteaux. «La SODIL a su répondre à toutes nos questions, et souvent, à la dernière minute alors que nous étions confrontés à des urgences ».

Dans les derniers mois, les experts de la SODIL ont pu apporter à l’entreprise des réponses entre autres en droit commercial, en fiscalité internationale et en marketing adapté.

Essais et erreurs
Lainco conçoit et fabrique des structures et charpentes d’acier pour les secteurs suivants:
commercial, industriel, institutionnel. Le président, Martin Lachapelle, a témoigné des difficultés de percer le marché américain et du défi qu’ils ont eu de trouver de bons partenaires d’affaires sur le terrain:

«Aux États-Unis c’est plus conservateur et le “due diligence” est parfois très lourd. Ça se fait par essai erreur avant de trouver le partenaire qui correspond à nos objectifs ».

La SODIL aide, depuis plus de 12 mois, l’entreprise dans l’accompagnement stratégique pour son implantation en sol américain. La SODIL a notamment fourni des conseils en fiscalité, en immigration, en droit des affaires et en douanes. Grâce à l’ouverture d’un bureau à Boston, l’entreprise de Terrebonne est très active en prospection et fait sa place auprès d’importants donneurs d’ordre américains pour la construction future de grands bâtiments.

La Société de développement international de Lanaudière (SODIL) est le bureau spécialisé en accompagnement des entreprises lanaudoises à l'international. Elle a été créée afin de soutenir les PME de la région dans leurs démarches d’exportation, d’implantation à l’étranger et de les sensibiliser au potentiel des marchés internationaux en offrant des services de formation technique, d’accompagnement et de développement des affaires.

Pour plus d’information, visitez le https://www.sodil.ca .

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.