Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 février 2017 - 09:50

Tournée régionale de promotion du Programme de soutien à la reprise collective

Par Salle des nouvelles

Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) est fier de participer à la tournée régionale de promotion du Programme de soutien à la reprise collective (PSRC). En collaboration avec le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) et la Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ), cette tournée vise à faire connaître davantage la reprise collective comme alternative au manque de relève entrepreneuriale.

« C’est une nouvelle étape qui s’amorce. Nous sommes très satisfaits du chemin parcouru jusqu’à présent. Le CTEQ a un réel impact positif dans la vie des jeunes à la recherche d’un défi et des moins jeunes qui ne veulent pas confier à n’importe qui le fruit de toute une vie de dur labeur et de sacrifices. Il faut considérer la reprise collective comme l’une des alternatives au manque de relève entrepreneuriale. Avec ce programme un projet de reprise collective pourra se voir accorder une subvention allant jusqu’à 15 500 $ pour l’embauche de professionnels. » souligne M. Vincent Lecorne, Président directeur général du CTEQ.


Un programme pour soutenir la reprise collective
Le programme a pour objectif de favoriser la reprise collective des entreprises dans le contexte du manque de relève entrepreneuriale en octroyant un soutien financier à hauteur d’un million de dollars pour quatre ans. Toutes les demandes reçues au sein de ce programme seront analysées par un Comité de sélection. Les conditions d’admissibilité ainsi que le fonctionnement du programme sont détaillés dans la brochure du PSRC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.