Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 octobre 2016 - 14:03 | Mis à jour : 14:10

Lanaudière Économique fête ses 25 ans

L’ensemble des acteurs du développement économique de Lanaudière était réuni au Château Joliette afin de souligner les 25 ans de contribution de Lanaudière Économique au développement des entreprises et de la région.

Il y a 25 ans, soit le 22 janvier 1991, l’Association régionale des commissaires industriels de Lanaudière (ARCIL) se constituait officiellement. Les administrateurs de l’époque désiraient que ce nouvel organisme unisse toutes les corporations de développement économique de la région pour favoriser l’échange d’information entre ces dernières, participe à l’élaboration de stratégies de développement économique en définissant des plans d’action et en veillant à leur réalisation, promeuve la vocation économique de la région de Lanaudière et ses avantages localisationnels sur les marchés d’investissements provinciaux, nationaux et internationaux, représente adéquatement la volonté des intervenants économiques, travaille à la consolidation de chaque corporation de développement économique et de leur réseau et, finalement, promeuve l’appartenance régionale et l’esprit d’entrepreneurship. 

En 1998, dans un contexte de mouvance et de réorganisation du développement économique, alors que les corporations de développement économique (CDE) étaient transformées en centres locaux de développement économique (CLD) et que les centres locaux d’emploi étaient mis sur pied, l’ARCIL, pour tenir compte de cette nouvelle réalité, se transforma en une association régionale plus large en intégrant les trois sociétés d’aide au développement des collectivités et le Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette, pour devenir Lanaudière Économique.

Depuis ces origines, Lanaudière Économique est toujours demeuré présent, parfois en dormance, parfois actif et parfois même en mutation. À ce titre, Lanaudière Économique créa, entre autres, en 1994, une division appelée Lanaudière International, d’abord connu comme ARCIL-Export et aujourd’hui connu comme la Société de développement international de Lanaudière (SODIL), premier organisme québécois de promotion des exportations à être reconnu par le gouvernement du Québec. Ce ne sera pas le seul organisme que Lanaudière Économique aidera à constituer. Nous n’avons qu’à penser à Femmessor Lanaudière (2012).

Une contribution importante au développement des entreprises et de la région

« Tout au long de ces années, Lanaudière Économique a été mis à contribution dans un seul objectif, soit de répondre aux besoins communs » de dire M. Olivier Goyet, président de Lanaudière Économique. Dans ses réalisations passées, on peut nommer : la mise en place de groupes de formation à l’exportation (NEXPRO), la réalisation d’événements tels que la « Foire de la sous-traitance de Lanaudière » (les entreprises de Lanaudière sont appelées à exposer leur savoir-faire auprès des grands donneurs d’ordre de Lanaudière et du Québec, 1993), « Opération maillage » (matchmaking international, 1994 et 1996), « Force Technologique » (gestion technologique en entreprise, 2000), le Rendez-vous de l’entrepreneuriat (2011), le Savoir Affaires Laurentides-Lanaudière (2012), les groupes ISO  (l’implantation de la norme ISO en entreprise, 2000), plusieurs missions à l’étranger dont Freoul en Italie (1995), FuturAllia (2001, Poitiers en France), la production de mémoires (Les enjeux de la décentralisation, du soutien au développement et de la gouvernance régionale dans Lanaudière (2003) et Une proposition régionale concertée en faveur d’une stratégie nationale forte sur le développement de l’entrepreneuriat 2010), la signature du Pacte pour l’emploi (2008), le réseau pour l’avancement à l’innovation de Lanaudière (RAIL) (2003), les ateliers I.NOV (2011), la synergie des sous-produits industriels dans Lanaudière (2011), le projet I.C.I.C (démarche pour l’investissement étranger dans Lanaudière (2011), une stratégie régionale concertée pour optimiser le transfert d’entreprises dans Lanaudière (2011-15), le projet d’accompagnement d’entreprises de Lanaudière en développement durable (2012-15), le Rendez-vous de la santé et des services sociaux de Lanaudière (2012), plusieurs enquêtes sur l’emploi (2011-12) et le Concours québécois en entrepreneuriat (2010-16).

Lanaudière Économique a aussi joué un rôle prépondérant dans la définition et la promotion de « L’Habitat » comme créneau d’excellence (commercialisation des produits de l’habitat, 1997) et l’identification de créneaux d’excellence en 2002 lors du « Rendez-vous national des régions ».

Une organisation récompensée à maintes reprises

Au fil du temps, nombre de mérites et de reconnaissances furent accordés à Lanaudière Économique : mention pour le projet I.NOV dans la catégorie Projet de l’année au « Mérite du MDEIE » 2010, Prix engagement régional au Concours québécois en entrepreneuriat (2011, 2013 et 2016), mention du projet en développement durable dans le Rapport annuel de gestion du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des exportations (2015) et plus récemment présentation du projet Technologies numériques dans le Plan d’action en économie numérique du gouvernement du Québec (2016).

Aujourd’hui, Lanaudière Économique offre des services en transfert d’entreprises, qu’elles soient de services, commerciales, agricoles ou manufacturières, en développement durable et synergie des sous-produits industriels, en comptabilité pour des OBNL, en plus de différents mandats destinés au développement économique des entreprises et de la région avec la collaboration de ses partenaires. Les réalisations de Lanaudière Économique ne pourraient être les mêmes sans la contribution de ses membres, soient les services et organismes mandataires du développement économique des MRC, les sociétés d’aide au développement des collectivités et le conseil de bande des Atikamekw de Manawan, ainsi que la collaboration et la contribution de ses partenaires dont le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Emploi-Québec et Développement économique Canada, pour ne nommer que ceux-là.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.