Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 novembre 2017 - 14:34 | Mis à jour : 14:39

La Maison La Traverse salue nos municipalités mobilisées contre la violence conjugale

Par Salle des nouvelles

Mission accomplie! Les municipalités de Joliette, Notre-Dame-des Prairies et St-Charles-Borromée ont répondu présentes à la demande de la Maison La Traverse. Par voie de résolution, ces municipalités se sont déclarées Alliées contre la violence conjugale. 

« Nous sommes très encouragées par l’enthousiasme des élu.e.s municipaux. La violence conjugale est encore trop répandue et nous avons besoin d’un maximum d’alliés pour en venir à bout » a déclaré Estelle Boisvert présidente du Conseil d’administration de la Maison La Traverse.

Ces trois municipalités s’engagent et posent des gestes concrets comme hisser sur les hôtels de ville, le drapeau Municipalité alliée contre la violence conjugale. De plus, des messages d’appui à la cause sont diffusés dans les bulletins municipaux. Ces gestes sont particulièrement visibles lors des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes qui se déroule du 25 novembre au 6 décembre. 

« En se positionnant contre la violence conjugale et en s’affichant publiquement, les municipalités envoient un message clair dans leur communauté. La violence est inacceptable! Les efforts pour contrer la banalisation de la violence à l’égard des femmes contribuent à changer les mentalités.» soutient Madame Boisvert.

À ce jour, c’est plus de 250 municipalités du Québec qui ont affiché leur solidarité. La Maison La Traverse remercie les élus et invite la totalité des municipalités de la région de Lanaudière à se joindre au mouvement initié par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 42 maisons membres.

La Traverse est une maison d’aide et d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. 

Pour découvrir les municipalités alliées et pour se joindre au mouvement : 
Maisons-femmes.qc.ca/municipalitesalliees

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.