Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2017 - 08:42 | Mis à jour : 08:44

Le Cégep à Joliette hôte du 91e Congrès ordinaire de la Fédération étudiante collégiale du Québec

Par Salle des nouvelles

Les 16, 17 et 18 juin derniers, le Cégep à Joliette a accueilli le 91e Congrès ordinaire de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). C’était une première pour le Cégep depuis la fondation de la FECQ en 1990.

Plus d’une trentaine de délégués se sont déplacés d’un peu partout à travers le Québec pour participer à cet important congrès. Dès leur arrivée le vendredi soir, ils ont assisté à une série de réunions, en commençant par la présentation de plusieurs instances : le conseil d'administration, la commission des affaires sociopolitiques, la commission des affaires collégiales et la commission des affaires institutionnelles. La fin de semaine s’est poursuivie avec la tenue d’une multitude de débats sur divers sujets ainsi qu’avec le vote sur les orientations et les mandats des exécutants nationaux de la FECQ.

Le conseil exécutif national de la FECQ est composé de huit étudiants travaillant à temps plein pour la fédération, dont deux anciens étudiants du Cégep à Joliette, Jason St-Amour, président, ainsi que Fred-William Mireault, secrétaire général. À noter qu’ils ont tous les deux été présidents du Regroupement des étudiantes et étudiants du Cégep Joliette de Lanaudière (RÉÉCJL) avant d'être élus exécutants nationaux de la FECQ.

Cinq autres congrès auront lieu durant l'année scolaire 2017-2018, soit à Sabrevois en août, à Sept-Îles en novembre, à Rivière-du-Loup en janvier, à St-Hubert en mars et une assemblée générale annuelle aura lieu en avril (l’endroit demeure à déterminer).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.