Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 février 2017 - 11:37 | Mis à jour : 11:53

CAMPAGNE CORPORATIVE 2017 DE LA FONDATION QUÉBÉCOISE DU CANCER

John Stimpson nommé président régional de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

L’homme d’affaires joliettain, M. John Stimpson, copropriétaire de la compagnie Cryos Technologie Inc., a accepté la présidence de la campagne corporative 2017 de la Fondation québécoise du cancer dans la région de Lanaudière.

« C’est un privilège de mener cette campagne de collecte de fonds cette année. Pour moi, la décision a été facile à prendre; il s’agit d’une occasion de pouvoir allouer mon temps et mon énergie à une cause qui offre un appui tangible et immédiat aux Québécois. Tout comme la majorité des gens, ma famille et mon cercle d’amis ont été touchés par le cancer. De surcroît, la Fondation québécoise du cancer répond à des besoins réels de Lanaudois, c’est pourquoi j’offre mon leadership sans équivoque. »        

« C’est un honneur de collaborer avec une personne de la notoriété de M. Stimpson. Son appui aura un impact certain au sein de cette campagne. Nous sommes persuadés que d’autres gens d’affaires de la région se mobiliseront et embrasseront également notre cause. Ainsi, nous pourrons offrir soutien et réconfort à plus de gens touchés par le cancer », a ajouté, Pierre Trudeau coordonnateur au développent  dans la région Lanaudière pour la Fondation québécoise du cancer.

John Stimpson et Pierre Trudeau procèdent présentement à la constitution du cabinet de cette campagne, qui sera officiellement lancée en avril. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.