Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 décembre 2016 - 14:40 | Mis à jour : 14:44

Jean-Guy Chartier jr reçoit le prix André-Caron Maurice Valiquette et Sylvie Anctil reçoivent la médaille de l'Ordre du mérite

Par Salle des nouvelles

Jean-Guy Chartier jr, vice-président du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Samares (CSS), a reçu le prix André-Caron de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) le 14 décembre dernier. Ce même jour, Maurice Valiquette, commissaire, et Sylvie Anctil, directrice générale à la retraite, tous deux également de la CSS, ont reçu respectivement la médaille de bronze et la médaille d'argent de l'Ordre du mérite de la FCSQ. 

Jean-Guy Chartier jr 
Fort de son expérience au sein du conseil des commissaires depuis treize ans, Jean-Guy Chartier jr a porté plusieurs chapeaux au sein du conseil des commissaires. Il a été président, vice-président et membre du comité exécutif ainsi que membre de plusieurs commissions politiques. Il est actuellement vice-président du conseil des commissaires. Pendant plusieurs années, il s'est préparé à occuper des postes stratégiques puisqu'il a fait ses armes à titre de président d'un comité d'école et d'un conseil d'établissement. Monsieur Chartier a su mener à bien plusieurs activités. Il a laissé sa marque partout dans les écoles que ses enfants ont fréquentées, et ce, pendant dix ans. Dans le milieu scolaire, il est présent au conseil d'établissement des écoles de sa circonscription et il représente la commission scolaire au conseil d'administration du Cégep régional de Lanaudière.

Prix André-Caron
Le prix André-Caron a pour but de rendre hommage à une ou un commissaire en fonction, pour son dévouement remarquable et sa contribution exceptionnelle à la vitalité et à l'avancement de l'éducation.


Maurice Valiquette
La carrière de Maurice Valiquette dans le milieu scolaire a commencé par sa participation aux différents comités d'école de ses enfants, pendant une quinzaine d'années, tant au primaire qu'au secondaire, à Montréal comme à Lavaltrie. Il fut le représentant de ces écoles au comité de parents de sa commission scolaire. Devenu commissaire, il a été membre du comité exécutif et membre de plusieurs commissions politiques ainsi que du comité du transport. Mentionnons qu'il est très actif au sein de la Fondation des Samares, il en est d'ailleurs le vice-président, et au sein du comité consultatif EHDAA.

Sylvie Anctil
Grande défenderesse de la persévérance scolaire et de la réussite scolaire pendant plus de trente-quatre ans, Sylvie Anctil a instauré au sein des établissements scolaires de la CSS des programmes pour augmenter le nombre de diplômés et diminuer le nombre de décrocheurs. Elle a entre autres mis en place le projet PARER, l'acronyme du programme d'accompagnement rapproché des élèves à risque de décrocher. Elle a collaboré à la mise en place de Lumix, un logiciel permettant de savoir en temps réel les résultats des élèves et leur évolution. Elle a réalisé plusieurs consultations auprès des partenaires régionaux et du personnel de l'organisation pour l'élaboration du plan stratégique 2011-2016 de la CSS. En outre, elle a représenté les directeurs généraux des commissions scolaires au comité national de pilotage SIAA, qui signifie Stratégie d'intervention Agir Autrement, visant l'amélioration de la réussite des élèves en milieu défavorisé. Elle a siégé au conseil d'administration du Cégep régional de Lanaudière et a été membre ainsi que présidente du comité exécutif de la table Éducation Lanaudière. 

Elle a de plus été membre du comité éditorial de la revue Le Point en administration de l'éducation, membre du comité-conseil/maternelle 4 ans temps plein en milieu défavorisé ainsi que membre et présidente de la table des directions des services éducatifs et  trésorière au CRÉVALE. En outre, elle a contribué à la réalisation du Centre multisport et de la nouvelle école de l'Espace-Jeunesse.

Signification de l'Ordre du mérite
L'ordre du mérite de la Fédération a été créé en 1959. Il s'agit de décorations (médaille de bronze pour le rayonnement local et la médaille d'argent pour le rayonnement régional) que décerne la Fédération des commissions scolaires du Québec pour honorer des citoyens et des citoyennes qui ont contribué de façon spéciale à l'avancement de l'éducation et, plus particulièrement, à la promotion et au progrès des commissions scolaires et du système public d'enseignement. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.