Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 novembre 2016 - 09:43

Un premier Rendez-vous autonomie au CISSS de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Une soixantaine de jeunes âgés de 16 à 19 ans et leurs accompagnateurs ont participé à la première édition du Rendez-vous autonomie du CISSS de Lanaudière qui s’est tenu ce mercredi 23 novembre au siège-social à Joliette.

Sous le thème « Je me projette dans l’avenir », l’événement avait pour but d’informer les jeunes recevant des services du programme jeunesse de l’existence de ressources pour se préparer aux différents aspects de la vie adulte, qu’il s’agisse de se créer un réseau, planifier un budget, payer des factures, rechercher un logement ou un emploi. À cet égard, 12 organismes de la région étaient sur place pour présenter les services qu’ils sont en mesure d’offrir à ces jeunes afin que leur passage à la vie adulte se fasse le plus harmonieusement possible.

Le conférencier invité, l’humoriste Stéphane Fallu, a offert un témoignage touchant sur la persévérance. Il a voulu expliquer comment, malgré les adversités du passé, il est possible de saisir chaque occasion du présent afin de se construire un avenir positif. Il a invité les jeunes à vivre leur passion et à croire en eux.

Le président-directeur général adjoint du CISSS de Lanaudière, Christian Gagné, s’est dit heureux de la tenue de cet événement, une initiative des intervenants avec la collaboration de leurs partenaires : « Entreprendre la vie adulte est une étape charnière qui amène son lot de défis et de responsabilités nouvelles. Collectivement, il est important de soutenir du mieux possible ces jeunes dans leur apprentissage de l’autonomie, mais aussi de les accompagner dans leurs ambitions et leurs rêves », a commenté M. Gagné.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.