Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 octobre 2016 - 12:25 | Mis à jour : 12:36

La guignolée de la Saint-Vincent-de-Paul veut amasser 160 000$

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Dès le 26 novembre prochain, la population du grand Joliette est invitée à se montrer généreuse à l’occasion de la traditionnelle guignolée.

En conférence de presse, le 27 octobre, le président de la Société Saint-Vincent-de-Paul (SSVP), Mario Vadnais, ainsi que le président de la Chambre de Commerce du Grand Joliette, Me Guy Bisaillon, ont annoncé que l’objectif était d’amasser 160 000$ cette année.

« On souhaite amasser 125 000$ en argent et 35 000$ en denrées  et en cadeaux. L’an dernier, 639 familles dont 949 enfants et 1692 adultes de la MRC de Joliette ont bénéficié du soutien de la population », a mentionné Me Bisaillon.

Ainsi, le 26 novembre, la guignolée effectuera un blitz dans plusieurs commerces afin d’amasser des dons. Les commerces ciblés sont les Galeries Joliette, la pharmacie Jean Coutu du Centre-Ville, le Métro Bélair, le IGA, le Centre de rénovation Patrick Morin, le Canadian Tire, le Familiprix Josée Marion et le Super C.

Le 30 novembre, on utilisera le Public-Sac dans le grand Joliette et Crabtree. De plus, dans certains secteurs, des bénévoles feront du porte-à-porte, entre le 27 novembre et 4 décembre.

La SSVP prendra les appels pour les bons et les inscriptions pour les paniers de Noël, entre le 28 novembre et le 8 décembre. Les gens doivent téléphoner au 450-759-4862 et il très important d’avoir un papier et un crayon afin de prendre le rendez-vous.

« Il faut que les gens parlent à la réceptionniste. Il n’y aura pas de boîte vocale durant cette période. Il faut que la personne elle-même prennent le rendez-vous car des informations personnelles seront demandées », a pour sa part souligné Mario Vadnais.

Pour ce qui est des critères d’admissibilité, il faut être à faible revenu et avoir 18 ans. Il faut fournir une preuve de résidence dans le Grand Joliette (les personnes demeurant dans un HLM ne sont pas éligibles). Il faut enfin fournir une preuve d’aide sociale ou preuve de revenu

De plus en plus de demandes

Preuve que le contexte économique demeure très difficile, le nombre de demandes a augmenté considérablement depuis de le début de l’année passant de 300 à 400 mensuellement.

« Les mois de mars et septembre sont les plus critiques. Il y a eu notamment 558 demandes en mars dernier », a indiqué M. Vadnais. Selon lui, la hausse du prix des aliments a un effet direct à cette augmentation des demandes. De son côté, Albert De Grandpré, président-directeur-général, a mentionné que le SSVP manquaient cruellement de manteaux d’hiver à l’heure actuelle.

Chaque mois, c’est plus que 24 000$ en bons d’épicerie (de 60$ chacun) sont remis dans le Grand Joliette pour la Société Saint-Vincent-de-Paul.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.