Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 octobre 2016 - 05:30

Inauguration du réaménagement des Promenades sur le fleuve

La Municipalité de Lanoraie a reçu en fin de journée ses citoyennes et citoyens lors d’un événement officialisant le réaménagement des Promenades sur le fleuve, dix ans après la création du site. Les deux sculptures terminant le volet culturel ont aussi été présentées au public. L’une d’elle, L’Iroquoienne et les trois sœurs, fait partie de l’initiative Art et aménagement de la MRC de D’Autray réalisée dans le cadre d’une entente de développement culturel avec le ministère des Communications du Québec.

Dix ans plus tard

C’est en mars 2015 que le conseil municipal a adopté une résolution autorisant le Service d’urbanisme de la Municipalité à travailler sur le projet de réaménagement. Débutées en 2004 et ouvertes à tous en 2005, les Promenades avaient été un projet issu du tout premier plan directeur de la Municipalité adopté en 2003. M. Didier Poirier, architecte et urbaniste, avait proposé et imaginé le projet puis, avec le soutien du comité de mise en valeur du patrimoine, la Municipalité avait décidé d’aller de l’avant.

Dix ans plus tard, comme l’explique l’architecte paysagiste responsable du
réaménagement, M. Gaston Hogue, « la promenade [...] avait plus ou moins bien
vieillie, soumise aux assauts du temps. La végétation [...] avait connue une croissance d’allure désordonnée qui convenait mal aux objectifs initiaux... ». C’est pourquoi de grands travaux ont été entrepris.

Au départ, c’est un budget d’environ 160 000 $ qui avait été alloué au projet.
Finalement, le coût final frôle les 117 500 $. Ce montant comprend les plans, la main d’œuvre, la machinerie, l’excavation, les matériaux, le mobilier urbain et les végétaux, bref tous les travaux nécessaires à la réalisation du réaménagement.

Accessible au public depuis le début de l’été, les visiteurs ont pu redécouvrir un site harmonieux et complet. Les vieux trottoirs de bois ont laissé leur place à un long sentier pédestre. La promenade basse est maintenant reliée à la haute grâce à une pente plus douce à un bout et à un escalier repensé à l’autre bout. Les lieux de repos ont été réaménagés afin de créer plus d’intimité et, le coup de cœur assuré de tous les visiteurs, une dizaine de chaises colorées de type Adirondacks permettent de contempler le fleuve paisiblement.

Art et aménagement

Dès les premiers dessins présentant les Promenades, l’art et la culture avaient une place de choix. Au travers les végétaux, sept thématiques importantes aux familles de Lanoraie ont un endroit spécifique pour rayonner. Que ce soient des sculptures ou des artéfacts, les visiteurs peuvent ainsi découvrir différentes facettes du village.

Par le passé, en 2010, les quatre premiers thèmes ont pris place : l’agriculture représentée par la roue à vent de la famille Bonin, l’histoire représentée par le poêle à savon de la Société d’histoire de Lanoraie, la navigation par l’installation du mât par MM. Robillard et Amiot et l’environnement par l’installation de cabanes d’oiseaux. Une deuxième inauguration a été faite à l’été 2012 pour souligner l’arrivée de la sculpture
représentant le thème du ferroviaire, soit la reproduction en matériaux recyclés de la Dorchester par M. Daniel Mayer, sculpteur-récupérateur et celle de la sculpture sur le thème de l’art et la culture par l’artiste forgeron Yves Gamache intitulée Un parfum de culture.

Ne manquaient plus que les thèmes de la jeunesse et des premières nations lanoroises. Suite à un appel de projets lancé par le comité de mise en valeur du patrimoine à la fin de l’été 2015, deux projets artistiques ont été retenus. Les deux ont d’ailleurs été soumis à l’initiative Art et aménagement de la MRC de D’Autray et celui proposé par l’artiste Caroline Bouchard a été retenu et a reçu une subvention de 5 000 $.

Cette sculpteur-modeleur de Repentigny a réalisé, grâce à la fibre de verre, l’œuvre plus grande que nature intitulée L’Iroquoienne et les trois sœurs. Comme son titre l’indique, l’Iroquoienne représente ce que l’on imagine être une partie de la vie des Iroquoiens du Saint-Laurent ayant jadis habités sur le territoire de Lanoraie, alors qu’on l’appelait Agochonda. Présentant une femme faisant de la farine de maïs dans un tronc d’arbre avec, à ses pieds, les trois sœurs, soit le maïs, la courge et les haricots, l’Iroquoienne est située au tout début du circuit culturel des promenades.

Mme Bouchard affirme que, bien que l’Iroquoienne soit sa première grande œuvre extérieure en fibre de verre et qu’elle a travaillé plus de 200 heures sur sa réalisation, ce fut un réel plaisir que de participer à un tel projet. Le résultat final lui plait énormément et elle est bien contente d’avoir consulté un historien pour ajouter de la vraisemblance à son œuvre. Depuis l’installation de « son » Iroquoienne, Mme Bouchard ne cesse de dire que celle-ci est chanceuse d’avoir une telle vue à tous les jours!

Finalement, le dernier thème à être exploité est la jeunesse. C’est l’œuvre de M. Stephen Pon qui a été retenue par le comité. Sa proposition de phare avec inserts de verres sculptés a su capter l’attention de par son originalité et sa signification. Voici comment M. Pon avait présenté son projet : « J’ai choisi d’utiliser l’imagerie d’un phare, car autant dans son symbolisme que dans sa fonction pratique, le phare est un guide, il montre une voie, un chemin à suivre pour se diriger et se rendre à bon port. Je crois qu’il est d’autant plus important pour la jeunesse que chacun puisse y trouver le sien et prennent les moyens d’y parvenir. L’avenir leur appartient. Le phare contient également plusieurs fenêtres rappelant notre individualité, où chacun possède son point de vue et son angle particulier. » Faisant près de 15 pieds de haut, l’œuvre du verrier d’art de Lavaltrie termine le circuit culturel en faisant place à la jeunesse, l’avenir de nos amours...

Accessible, chaleureux et pittoresque

Le site des Promenades sur le fleuve est accessible à tous durant toute l’année. Il est dorénavant encore plus convivial d’y passer, que ce soit pour s’y reposer, pique-niquer, admirer le paysage ou passer du bon temps entre amis. Situé à quelques pas de la nouvelle piscine municipale et du tout nouveau module de parc pour jeunes enfants, les Promenades sur le fleuve et ses œuvres culturelles sauront certainement charmer tous les visiteurs de l’extérieur.

Comme le souligne avec humour le maire de Lanoraie, monsieur Gérard Jean, « en tant que Lanorois, je serais exceptionnellement fier de voir des gens de partout éprouver une petite jalousie lorsqu’ils visiteront notre merveilleux site... Jaloux à vouloir devenir une Lanoroise ou un Lanorois... Ils seront les bienvenus! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.