Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 octobre 2016 - 15:08 | Mis à jour : 15:17

La CSN dénonce l’inaction du CISSS de Lanaudière en santé et sécurité

La CSN dénonce l’inaction du CISSS de Lanaudière en santé et sécurité 

Dans le cadre de la semaine nationale de la santé et sécurité, des dizaines de manifestantes et manifestants se sont rassemblés ce midi devant le siège social du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSSL) situé au 260, rue Lavaltrie Sud à Joliette. 

Ils étaient là pour protester contre l’attitude de la direction en matière de santé et sécurité. « Depuis mai 2015, il n’y a plus de comité paritaire en santé et sécurité au CSSS du nord de Lanaudière. Pourtant, ce comité fonctionnait  bien depuis plus de 20 ans. 

On comprend mal qu’un employeur du secteur public puisse être aussi négligent en matière de santé et sécurité » a déclaré Gilles Savoie, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS du nord de Lanaudière. 

En effet, au moins cinq syndicats liés au CISSS de Lanaudière n’ont plus de comité patronal et syndical en santé et sécurité actif depuis plus d’un an, soit les CSSS du Nord et sud de Lanaudière, le centre de réadaptation La Myriade, l’Agence de santé et services sociaux et les Centres jeunesse.
 
La CSN considère inacceptable que le CISSSL ne fasse pas de la prévention en santé et sécurité une de ses priorités étant donné sa mission qui est de maintenir et améliorer de l’état de santé de la population de son territoire. « Les employés du secteur de la santé portent notre réseau public à bout de bras. Ils sont confrontés au quotidien à des problèmes de surcharge de travail, de manque de personnel et d’épuisement professionnel. Si l’employeur a un minimum de considération pour ces employé-es, il doit remettre sur pied les comités paritaires dès maintenant afin de réduire au minimum les risques liés à la santé et la sécurité au travail » a poursuivi Francine Ranger, présidente du Conseil central de Lanaudière -CSN.

La CSN et ses affiliées, une force en santé et sécurité du travail !

Contrairement au CISSSL, la CSN fait de la santé et la sécurité une de ses priorités. Encore l’année dernière, 196 personnes ont perdu la vie en raison de leur emploi (ou ont péri en travaillant). « Voilà pourquoi au fil des décennies, la confédération et ses organisations affiliées ont mis en place une panoplie de services, pour continuer de faire reculer la maladie et… la mort», souligne Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN qui était présente à la manifestation. Hygiénistes du travail, ingénieurs, ergonomes et psychologues du travail sont des ressources spécialisées de la CSN qui travaillent pour plus de prévention. En défense des accidenté-es, la confédération dispose de ses propres avocats et conseillers. C’est l’équipe spécialisée la plus importante offerte par une organisation syndicale au Québec. 

Visitez le site web semaineSST.org qui présente de nombreux outils pour faciliter les échanges dans les milieux de travail en matière de prévention en santé et sécurité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.